20121023

ONDES ELECTROMAGNETIQUES : UN DEBAT POUR UN SUJET A MANIER AVEC DES PINCETTES!



Cétait vendredi dernier, dans la salle des mariages de la mairie, pleine à presque craquer. L'association Droit de Cité, de Bourg les Valence, et Vivre à Saint-Marcel, sa partenaire, organisaient  un débat autour des ondes elmectromagnétiques et de leurs effets. thème qui intéresse. Les organisateurs, d'entrée  souhaitaient que chacun puisse se faire son propre jugement ; ils   avaient fait appel à une association drômoise qui s’est consacrée à l’étude des phénomènes électromagnétiques et à leurs effets sur la vie humaine. POEM 26, par la voix de sa présidente et des intervenants a clairement exposé les données physiques sur les courants et leurs effets. Gilbert Léger, enseignant en physique, à partir d’études qu’il a détaillées, et de sa propre expérience, a décrit les différentes pathologies relevées sur des personnes hypersensibles, allergiques aux champs électromagnétiques.  Liste impressionnante , confirmée par Catherine Neyrand, kinésithérapeute et présidente de POEM 26. Elle  raconta son parcours de parent témoin de maux de tête d’enfants suite à l’installation d’antennes relais à proximité d’écoles à Romans et Bourg de Péage. Très précisément, elle a  décrit les différentes pollutions et leurs effets sur la santé, alors même qu’elles sont l’effet  de technologies très performantes qui facilitent la vie. Insomnies, céphalées, leucémies, tumeurs, stress cellulaire, neurinomes acoustiques, la liste des pathologies décrite dans plusieurs rapports est impressionnante et à de quoi faire peur.
De manière très concrète, les intervenants ont présenté les différentes manières de se protéger et de prévenir les  troubles de santé engendrés par les émissions d’ondes éléctromagnétiques. Points d’éclairage et réseaux électriques, wifi, téléphones sans fil, téléphones mobiles, babyphones, Jean-François Galland en a fait une présentation précise. Des témoignages apportèrent également des éclairages sur les effets de ces phénomènes sur les personnes electrosensibles déclenchant une émotion palpable dans le public.
 Ce n’est qu’en fin de soirée que la question des lignes à haute tension a été abordée. Très visibles à Saint-Marcel, ces lignes « abritent » des habitations. Plusieurs de leurs occupants étaient venus chercher des informations, parfois avec véhémence, conscients que ces lignes présentent un dangerpotentiel pour la santé des familles qui y vivent. Devant l’insistance des questions et l’émotion exprimée, les intervenants ne purent apporter une réponse claire. Si un décret existe qui empêche la construction de maisons à moins de 30 mètres en dessous de l’axe des lignes, aucun décret ne permet son application. Certains préfets ont pourtant pris des mesures d’interdiction de construction. Comment faire bouger les choses ? Pour les intervenants, c’est la mise en commun des interrogations, et la volonté d’agir en synergie qui peut apporter des réponses, par le biais des associations principalement. L’association POEM 26 s’est fixée pour objectif d’appuyer les initiatives qui pourraient se faire jour à Saint-Marcel.  Contact : http://poem26.id.st/

Aucun commentaire: