Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

UN EDITO EN BÉTON ou "On n'est intelligent qu'à plusieurs" ( Albert Einstein)

Lorsque j'ai refermé ma boîte aux lettres, le dernier numéro de Point.Com à la main, j'étais plein d'espoir. Je me suis dit qu'à la veille de partir en vacances, l'équipe municipale avait peut-être innové. J'espérais un contenu riche en informations et un ton rafraîchissant qui nous permettraient de passer cette période estivale avec l'espoir d'un vrai changement pour la rentrée. Que nenni!

L'article de la "Une" nous a beaucoup fait rire. Il s'agit de construire un skatepark dont nul ne conteste le besoin légitime. Nous pouvons être pour ou contre son implantation bétonneuse dans un petit espace vert du centre. Non ce qui est vraiment très drôle, c'est l'esprit facétieux de nos élus qui nous disent: "c'est décidé ce sera là" sans avoir demandé l'avis aux personnes directement concernées par le projet. Sans avoir non plus inscrit cet équipement structurant dans une réflexion plus globale sur l'implantation des équipements publics sur la commune. En même temps l'article ne nous dit pas combien le projet va coûter ni quand il va être réalisé.
Mais c'est promis. Quand le skatepark sera achevé, on fera une étude d'impact sonore. Le cas échéant, on démolira ou on déménagera les riverains?
Il est vrai que nous ferons des économies en privant les utilisateurs d'éclairage, et le règlement ne coûtera pas très cher.
Quel était le moment le plus favorable pour donner cette info en évitant le plus possible que les habitants puissent en parler?Vous avez la réponse. Mais là vraiment c'est du mauvais esprit tout proche du procès d'intention.

Puisque l'on parle de procès d'intention, et là j'en vois qui savent déjà où je veux en venir, parlons de l'édito de ce même numéro. Décidément il cumule.

Beaucoup sans doute ont reconnu dans ce texte les attributs de la convivialité et du vivre ensemble.
Il était urgent et important que l'on nous rappelle que c'en était fini des querelles partisanes de basse campagne électorale. Enfin il nous fallait un discours rassembleur pour que majorité et opposition municipale se mobilisent  pour travailler pour le bien commun. Et bien voilà, c'est fait,…enfin presque!

Non, nous ne pensons pas que "recourir à la consultation (…) est une posture narcissique" qui s'apparente à la recherche du "plébiscite". (Fichtre, comme vous y allez!).  Ce n’est en tout cas pas ainsi que nous l’entendons. L'exercice de la démocratie locale mérite sans aucun doute beaucoup mieux que cet accent napoléonien.
Si les mots ont de la valeur, nous dirons que "prendre l'exacte mesure des problèmes" c’est être capable de les définir au présent et ce n’est pas anticiper, Anticiper c’est "imaginer la résolution d'un problème futur" et c’est peut-être bien à cause de ce grand malentendu qu’il vous paraît difficile d’imaginer une vision d’avenir.
"Etre dans le vent est l'ambition d'une feuille morte" dites-vous? N’en déplaise à Gustave THIBON (avec un h je crois) appelé à la rescousse de façon bien inopportune, la feuille morte n'a pas à être ambitieuse elle "est" tout simplement, Elle peut-être très belle et elle est indispensable à la vie. Pour une non ambitieuse, ce n’est pas si mal.
Cet édito est donc bien consternant et notre rire est bien triste.

Vivre ensemble c’est aussi construire ensemble pour mieux partager, Nous avons tous un rôle à jouer, qu’il soit élu, association, ou habitant de cette commune. Le temps que l’on doit y consacrer est précieux et limité. Alors qu’est ce qu’on fait?
Primesautier



UN EDITO EN BÉTON ou "On n'est intelligent qu'à plusieurs" ( Albert Einstein) UN EDITO EN BÉTON   ou  "On n'est intelligent qu'à plusieurs" ( Albert Einstein) Reviewed by Coubert on dimanche, juillet 26, 2015 Rating: 5

6 commentaires:

  1. S.O.S. professeurs! Que doit-on écrire: "est-il plus facile de promettre que de tenir ou de tenir que de promettre ?", ou plutôt :"est-il plus facile de promettre que de tenir QUE de tenir que de promettre"? J'y perds mon latin.. Au secours Gustave Thibon!

    RépondreSupprimer
  2. A propos de Gustave Thibon: il participa au début des années 1940 à la création du mouvement Economie et Humanisme, autour du père Lebret. Ce mouvement s'est éteint en 2007 après avoir livré le dernier numéro de sa revue intitulé "la participation des citoyens, promesse de développement". Durant toutes ces années, le mouvement co-fondé par Gustave Thibon n'a eu de cesse de développer, aux quatre coins du monde des méthodes et des plans d'action en vue de la mobilisation et de la participation du plus grand nombre des personnes concernées par les projets des politiques. Rendons à César....

    RépondreSupprimer
  3. Un nouveau fidèle27 juillet 2015 à 22:56

    Saint Marcellois depuis quelques années, je découvre votre blog par hasard (à ce propos c'est dommage de ne pas faire plus de pub sur votre organisme).
    L'édito en question m'avait tout aussi choqué, mais vous avez parfaitement résumé la situation.
    Je trouve un peu dommage que la municipalité n'ait pas encore su "avaler" sa "défaite" lors des dernières élections cantonnales. Il serait temps de passer à autre chose, on ne peux pas gagner à tout les coups ! C'est la vie !

    RépondreSupprimer
  4. Citoyen consterné28 juillet 2015 à 10:58

    Voilà un article qui résume bien l'état d'esprit de la municipalité: nous sommes élus pour votre bien et faisons ce que nous voulons... mais c'est pour votre bien.
    Des relents de stalinisme?
    Comment s'étonner que les citoyens ne se reconnaissent plus dans les kyrielles d'élus qui prétendent faire leur boneur?

    RépondreSupprimer
  5. Tout simplement minable.
    On nous parle de promesses ? Mais où en est la médiathèque de Saint Marcel ? M. Le Maire me l'a promise en 2000 je crois, je m'installais juste à Saint Marcel... Et là, on est en... 2015 ?
    Arrêtez donc vos querelles de bas étage et mettez vous enfin au boulot tous ensemble pour les Saints Marcellois.
    On peux approuver ou non, mais il y a du bon à prendre de tout les côtés, demandez donc à vos collègues de l'opposition quelques conseils si besoin, ils seront, je pense et j'espère, ravi d'apporter leur pierre à l'édifice !

    RépondreSupprimer
  6. Content de voir que cet édito fait réagir !
    La prochaine fois j'espère que M. Crouzet tournera sept fois son stylo dans sa main avant d'écrire des inepties pareilles. Indigne d'un élu adjoint au maire...
    Si j'ai beaucoup hésité aux dernières élections, je suis au moins fixée sur mon vote pour les prochaines municipales.

    RépondreSupprimer

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Sélectionner le", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Javascript de traduction

Fourni par Blogger.