Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

A PROPOS DU NOUVEAU PARKING DE L'ECOLE ANDRÉ BLANC: QUELQUES RÉFLEXIONS ANACHRONIQUES DE TOURISTES


Les nombreuses personnes qui ont emprunté cet été la rue des Petits Eynards ont pu admirer les travaux de construction du nouveau parking, à l'angle de la rue de la Fontaine.
Deux d'entre eux, enseignants extérieurs à la région, nous ont livré leurs questions et réflexions incongrues ( On peut voir le plan détaillé dans le Point.Com de  Juillet Aôut, pages10 et 11).

* Fallait-il absolument construire le restaurant scolaire dans l'enceinte de l'école, pour que les élèves n'aient pas à sortir de la cour pour aller déjeuner?
La question peut se poser. Ce qui importe pour les spécialistes de la question des rythmes de l'enfant, c'est qu'il y ait des temps et des espaces bien distincts dans la journée de l'enfant. Pour beaucoup, c'est à partir des possibilités et des contraintes pour les enfants que l'on devrait aménager les locaux, les espaces de jeux, les déplacements des enfants. Le fait d'avoir à traverser une rue, avec l'encadrement nécessaire, n'est pas forcément une contrainte. Cela peut offrir une aération utile dans la journée de l'élève.

* L'arrivée et le départ des enfants à l'école: elle se pose différemment selon que l'on est parent, enfant, chargé de la sécurité, enseignant... L'afflux des autos des parents "déversant" les enfants, comme un colis express parfois, en un temps record, le plus près possible de l'heure de rentrée en classe, et tous en même temps, pose un vrai problème. Sans oublier les directives actuelles du Plan Vigipirate attentat interdisant le stationnement de tous véhicules aux abords des écoles! Là encore, trop peu de parents prennent en compte les rythmes des enfants entre sommeil, petit déjeuner, trajet, entrée à l'école, jeux puis rentrée en classe. Chacun constate la pression mise sur les enfants et sur l'école lors de ces temps de "dépose minute", renforcée par le cortège des voitures
 à la bourre.
 Faut-il absolument aller dans ce sens, n'existe-t-il pas d'autre solutions, à partir d'autres hypothèses?
Le coût des travaux engagés pour de tels parkings, avec la viabilisation des terrains, les écoulements d'eaux pluviales...est extrêmement lourd. Sans compter la présence possible des policiers ou des personnels municipaux.


* Peut-être que d'autres solutions existent? Par exemple celle mise en oeuvre dans une commune des Alpes de Haute Provence, qui a privilégié la "mise au pas" des parents et des enfants. Elle a installé, aux extrémités de la rue où se trouve l'école, à l'intersection des rues, une borne escamotable automatique "monte et baisse", comme on en trouve au centre de Valence. Ainsi, chaque jour d'école, un quart d'heure avant et après chaque ouverture des classes, la rue est neutralisée. Les parents automobilistes sont contraints de trouver ( de prévoir?) un stationnement plus éloigné, de marcher un petit bout de chemin avec leurs enfants dans un espace sécurisé, réservé aux piétons à ce moment là. Bien sûr, les parents sont contraints, ils ne peuvent plus "déverser" les enfants au plus vite. Peut-être les contraintes posées par le Plan Vigipirate Attentat  amèneront-elles bientôt à  envisager de tels dispositifs, beaucoup moins onéreux pour la collectiviuté, et donc pour les habitants.
Propos recueillis par JDV

A PROPOS DU NOUVEAU PARKING DE L'ECOLE ANDRÉ BLANC: QUELQUES RÉFLEXIONS ANACHRONIQUES DE TOURISTES A PROPOS DU NOUVEAU PARKING DE L'ECOLE ANDRÉ BLANC: QUELQUES RÉFLEXIONS  ANACHRONIQUES DE TOURISTES Reviewed by Coubert on samedi, août 27, 2016 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Le parking d'André Blanc : Cette confortable quantité de places adaptées à 50 ou 100 mètres de l'école pour des mères qui ne déposent, avec leur 4x4, leur rejeton que pile devant la porte ?! L'utilisation est pourtant connue pour la maternelle ! les voitures s'entassent jusque dans le carrefour mais aucune ne se gare. L'économie d'énergie…

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Juste un commentaire à l'attention de M BADUEL : Pour dire "des mères qui ne déposent, avec leur 4x4, leur rejeton ..." ? Les papas n'accompagnent pas leurs enfants à l'école ? Je vous trouve sur ce sujet là un peu léger.
    Par contre sur le fait que tous (hommes et femmes) s'arrêtent au plus prés je suis d'accord, ce n'est d'ailleurs pas que valable à l'école !

    RépondreSupprimer

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Compte Google", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Fourni par Blogger.