Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

TROIS MEDIA LOCAUX EN QUESTION

Nous avons reçu d'un de nos  contributeurs connu pour son style acéré 
                                                  et ses propos épicés un papier qui ne manque pas de sel.  
"En complément de Point.Com reçu ce jour
Mon bilan d’automne


Nous avons à Saint-Marcel 3 organes d’information, de communication. 
- Point.Com : Le parangon drômois distillé de la mairie. Pour ce faire, nous avons le maire, assisté de trois quatre qui valent ce qu’ils valent, quelques autres, des courtisans, et une poignée, qui sont là on ne sait pas trop pourquoi, sinon faire masse et signer avec les copains, pour approuver  à 100%, comme au syndicat, les articles des ‘autorisés’, quand ils veulent être vindicatifs ou revanchards.  Point.Com ne prévoit recevoir aucun commentaire. Pas de discussion, la mairie ne fait jamais fausse route !
Le conseil se tient, les élus dans un coin, les auditeurs dans l’autre, hors portée de voix. Si des mairies communiquent la teneur de leurs débats, à Saint Marcel,  les comte-rendus sont inexistants, à croire interdits. Nous avons même eu un élu qui voulait interdire purement et simplement aux auditeurs d'enregistrer les débats. Communicatif celui-là !
Peu de projet du conseil municipal, Point.Com ou pas, n’est communiqué aux habitants. Quand il l’est, il l’est à postériori, exécuté, ce n’est plus un projet, c’est non discutable.
Une question posée par un habitant, est décrétée faite par un ‘fieffé râleur’. Les erreurs municipales sont niées et deviennent des fautes que l’on peut n’assimiler qu’à des pléonasmes. 
- Le blog : C’est une autre musique. Nous y avons des nouvelles d’aujourd’hui et d’hier. C’est  l’information en réciprocité restreinte, nous avons l’opportunité d’y faire des commentaires. Mais, ces commentaires doivent rester dans le domaine accepté et balisé du modérateur (baptisé quelque fois ‘propriétaire’). Si votre avis est scrupuleusement identique au sien, il l’édite, sinon il le passe à la trappe. Sa censure frileuse a un côté autoritaire certainement regrettable mais, il ne faut surtout pas prendre ‘le municipal’ de front, le blog craint les représailles !
Si la liberté de penser est à Saint Marcel, celle de s’exprimer est une autre affaire. 
Exemple : j’ai posé aux deux sus-nommés une question sur la sécurité. J’attendais : on peut, on peut pas, on s’en fout, fais chier. Non, rien de rien.
- VSM : Là aussi la communication est également à sens unique ; l’information est là, la communication ne l’est pas. Les articles sont présentés comme la bonne parole distillée épisodiquement.
Ceci est mon bilan de septembre. Toute dénégation, même sous pseudo, est acceptée."
Pierre

N'hésitez pas à nous faire part, à votre tour, de vos  commentaires: saintmarcelblog@gmail.com
TROIS MEDIA LOCAUX EN QUESTION TROIS MEDIA LOCAUX EN QUESTION Reviewed by Coubert on mardi, septembre 26, 2017 Rating: 5

3 commentaires:

  1. Bizarre, bizarre! Notre Pierre national déverse son vinaigre sur le modeste blog local, et ne dit pas un mot sur le quotidien local, certes payant à la différence des 3 autres! Pourtant c'est bien de ce canard qu'on aurait pu écrire " il ne faut surtout pas prendre la municipalité de front". Et pourquoi introduire dans ces propos des grossièretés?
    Allez Pierre, continue à te défouler, ça nous distrait!
    B.Deret

    RépondreSupprimer

  2. B. Deret et consort, salut !
    Décarcassez-vous à écrire dans un français moyen et voilà le résultat ! Quand je parle, expressément, des organes d'info de (de !) Saint Marcel, je ne parle pas des journaux voisins, d'Auvergne, ou de France et de Navarre. Sûr que 'Gala' ou 'Jour de France' ont un intérêt certain, mais je ne parle que de Saint Marcel.
    Ceci ne devrait pas être trop difficile à comprendre. Mais si, pour certains !

    RépondreSupprimer

  3. à B. Deret au cas où !
    Il semble rester des dicos en rab à la mairie. A l'aide de l'un de ceux-ci, il serait facile de vérifier qu'il n'y pas de grossièretés dans mon texte. Un terme (qui pourrait être de la mairie !) classé'populaire' à bannir du vocabulaire ^précieux, pour personnes délicates.
    Non, Monsieur, s'il vous plait, fais pas chier !

    RépondreSupprimer

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Sélectionner le", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Javascript de traduction

Fourni par Blogger.