Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

René Maisonnas s'en est allé, amoureux de la vie, chercheur d'harmonies

Discrètement, René nous a quittés lundi matin. On ne verra plus sa silhouette mener les marcheurs, deux fois la semaine, à travers chemins et sentiers. Tous les recoins de la commune lui étaient familiers.
Longtemps, il fut l'un des piliers , membre du bureau et actif au sein d'Accueil et Loisirs, la génération en mouvement. Présent aussi dans d'autres associations et dans bien des manifestations communales.
Fidèle du groupe musical des Aînés ruraux de Romans, où il aimait répéter chaque semaine ;, il apportait son souffle et sa musique dans toutes les manifestations, nombreuses, où cet ensemble est sollicité. En ce début d'automne encore, il y jouait plusieurs fois la semaine.
Connu et respecté dans son quartier de l'Etrau, René rouspétait contre les tracasseries administratives superflues. Philosophe, ça l'agaçait et le faisait sourire à la fois.
Son sourire et son regard exprimaient la gentillesse. Jamais en avant, mais toujours présent et attentif, sa présence sereine était appréciée.
René était content d'appartenir au groupe d'hommes de l'ensemble vocal de Fauconnières qu'il a contribué à étoffer, n'hésitant pas à inviter ceux qu'il croisait. Il aimait rappeler sa passion ancienne pour les musiques, les voyages à l'étranger où l'avait mené la Boîte à chansons de Saint-Marcel autrefois.
Homme chaleureux, planté au milieu de son jardin soigneusement cultivé, après une activité consacrée à l'arboriculture, René aimait la vie. Il avait pourtant pris des coups dans la vie, connu des ruptures, des départs prématurés. On pouvait percevoir cette tristesse dissimulée par son sourire, ses paroles apaisantes et son parler chantant.
Lors de sa dernière visite à l'église de Saint-Marcel, René sera entouré de toutes celles et ceux, fort nombreux, qui ont pu le croiser tout au long de sa vie ( René a connu 84 années de la vie locale, soit l'exacte moitié de la vie de Saint-Marcel, la commune est née en 1850).
Avec émotion, nous chanterons deux morceaux que tu aimais, même s'ils sont écrits dans des langues qui ne t' étaient pas familières.
Tibie païom (nous te chantons, nous te remercions Seigneur), pièce de la liturgie orthodoxe qui est un trait d'union entre beaucoup de choeurs mixtes, et pour la fin: « Hégoak », le chant basque que tu aimais chanter à toutes les occasions.
Ses paroles disent :

« Si je lui avais coupé les ailes

Il aurait été à moi

Il ne serait pas parti

Oui mais voilà,
Il n'aurait plus été un oiseau

Oui mais moi,
C'était l'oiseau que j'aimais »,
JDV
René Maisonnas s'en est allé, amoureux de la vie, chercheur d'harmonies René Maisonnas s'en est allé,  amoureux de la vie, chercheur d'harmonies Reviewed by Coubert on mardi, novembre 14, 2017 Rating: 5

Aucun commentaire:

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Sélectionner le", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Javascript de traduction

Fourni par Blogger.