Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

Le spectacle des membres honoraires sous les bravos...


La vie culturelle de St Marcel et le concert des membres honoraires sont indissociablement liés. Et chaque année La Renaissance donne rendez-vous à la population de St Marcel et des villes alentour pour lui proposer dans un format -presque- immuable un concert de l'orchestre d'harmonie en première partie et un spectacle des Javeysans en deuxième. Ce rendez-vous est honoré, tous les ans. Cette année encore les fidèles spectateurs n'ont pas failli et ils ont garni les gradins de l'Espace liberté lors des trois séances des 2, 3 et 4 février dernier.


L'orchestre d'harmonie avait choisi le thème de "la table" pour ce concert. La partie composée des trois premiers titres a paru moins aboutie que pour les trois suivants qui furent joués avec une belle maîtrise.
"Rose du Sud" de Johan Strauss a été d'une interprétation laborieuse, manquant de la fluidité et de la souplesse de la musique viennoise. Les bonnes surprises vinrent de Ratatouille, de La Cuisine Italienne et de l'Aile ou la Cuisse.
Le grand plateau de l'Espace Liberté absorbe-t-il les belles ondes des clarinettes, ou est-ce simplement que leur pupitre n'est pas suffisamment orienté vers le public? Cela paraît déséquilibrer les masses sonores de l'orchestre et nuire à l'expression mélodique confiée à cet instrument.
Ce fut un concert de qualité, ponctué d'intermèdes plaisamment joués et mis en scène, fortement ovationné.
 Direction: Laurent Lapassa

Les Javeysans avaient mis en scène "La femme du boulanger" de Marcel Pagnol.
L'amour peut il survivre et exister sans passion physique ? La tendresse et la bonté peuvent-elles être un substitut à l'amour? Tel est le propos de Marcel Pagnol, le thème central de "la femme du boulanger". Une femme dans sa jeunesse finissante qui va tromper son vieux mari une nouvelle fois.
L'histoire que nous raconte Pagnol met en scène un village privé de pain par un boulanger en dépression d'amour, trompé par son épouse volage. Un boulanger "pétri" de certitudes, sourd et aveugle aux rumeurs tant il a confiance en la vertu de sa femme. Pour l'auteur c'est l'opportunité de tisser ce drame dans une trame de "pagnolades" provençales. Ce fut une excellente interprétation très applaudie par le public
Toutefois le secondaire a parfois dominé l'essentiel. Les épisodes périphériques souvent très drôles sont trop appuyés et étouffent à notre grand regret, l'émotion du drame tragique qui se joue. Une partie du public prompt à réagir s'est engouffrée dans la pente facile qu'on lui proposait. La quintessence du drame se joue à l'intérieur de la boulangerie et notamment la scène du dénouement avec son "pompon" et sa "pomponette". La mise à l'écart côté jardin du fournil du boulanger, pourtant espace central de l'intrigue, a sans doute contribuer à cette "marginalisation".
C'est un bon moment que le public a chaudement applaudi et rappelé en reconnaissant le travail des acteurs convaincants et très impliqués et une mise en scène bien rythmée.
Mise en scène: Audrey Faibie   Direction d'acteurs: Claire Mercier & Denis Arrondelle
Chef de plateau: Gilles Monier 
AP


Le spectacle des membres honoraires sous les bravos... Le spectacle des membres honoraires sous les bravos... Reviewed by Coubert on mardi, février 13, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire:

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Sélectionner le", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Javascript de traduction

Fourni par Blogger.