DU NOUVEAU!

Il est désormais possible de nous suivre sur Facebook en aimant la page disponible, à l'aide de l'onglet ci-dessus NOTRE FACEBOOK!

20160827

A PROPOS DU NOUVEAU PARKING DE L'ECOLE ANDRÉ BLANC: QUELQUES RÉFLEXIONS ANACHRONIQUES DE TOURISTES


Les nombreuses personnes qui ont emprunté cet été la rue des Petits Eynards ont pu admirer les travaux de construction du nouveau parking, à l'angle de la rue de la Fontaine.
Deux d'entre eux, enseignants extérieurs à la région, nous ont livré leurs questions et réflexions incongrues ( On peut voir le plan détaillé dans le Point.Com de  Juillet Aôut, pages10 et 11).

* Fallait-il absolument construire le restaurant scolaire dans l'enceinte de l'école, pour que les élèves n'aient pas à sortir de la cour pour aller déjeuner?
La question peut se poser. Ce qui importe pour les spécialistes de la question des rythmes de l'enfant, c'est qu'il y ait des temps et des espaces bien distincts dans la journée de l'enfant. Pour beaucoup, c'est à partir des possibilités et des contraintes pour les enfants que l'on devrait aménager les locaux, les espaces de jeux, les déplacements des enfants. Le fait d'avoir à traverser une rue, avec l'encadrement nécessaire, n'est pas forcément une contrainte. Cela peut offrir une aération utile dans la journée de l'élève.

* L'arrivée et le départ des enfants à l'école: elle se pose différemment selon que l'on est parent, enfant, chargé de la sécurité, enseignant... L'afflux des autos des parents "déversant" les enfants, comme un colis express parfois, en un temps record, le plus près possible de l'heure de rentrée en classe, et tous en même temps, pose un vrai problème. Sans oublier les directives actuelles du Plan Vigipirate attentat interdisant le stationnement de tous véhicules aux abords des écoles! Là encore, trop peu de parents prennent en compte les rythmes des enfants entre sommeil, petit déjeuner, trajet, entrée à l'école, jeux puis rentrée en classe. Chacun constate la pression mise sur les enfants et sur l'école lors de ces temps de "dépose minute", renforcée par le cortège des voitures
 à la bourre.
 Faut-il absolument aller dans ce sens, n'existe-t-il pas d'autre solutions, à partir d'autres hypothèses?
Le coût des travaux engagés pour de tels parkings, avec la viabilisation des terrains, les écoulements d'eaux pluviales...est extrêmement lourd. Sans compter la présence possible des policiers ou des personnels municipaux.


* Peut-être que d'autres solutions existent? Par exemple celle mise en oeuvre dans une commune des Alpes de Haute Provence, qui a privilégié la "mise au pas" des parents et des enfants. Elle a installé, aux extrémités de la rue où se trouve l'école, à l'intersection des rues, une borne escamotable automatique "monte et baisse", comme on en trouve au centre de Valence. Ainsi, chaque jour d'école, un quart d'heure avant et après chaque ouverture des classes, la rue est neutralisée. Les parents automobilistes sont contraints de trouver ( de prévoir?) un stationnement plus éloigné, de marcher un petit bout de chemin avec leurs enfants dans un espace sécurisé, réservé aux piétons à ce moment là. Bien sûr, les parents sont contraints, ils ne peuvent plus "déverser" les enfants au plus vite. Peut-être les contraintes posées par le Plan Vigipirate Attentat  amèneront-elles bientôt à  envisager de tels dispositifs, beaucoup moins onéreux pour la collectiviuté, et donc pour les habitants.
Propos recueillis par JDV

20160825

Goudron, béton , et hommage à l’automobile ……

……………………………..En effet un superbe parking est offert aux St Marcelois .
L’industrie automobile et les pétroliers ont le plus grand besoin de nos autos lorsqu’elles roulent ou qu’elles stationnent, l’écologie peut-être un peu moins ?
                              Sur ce magnifique parking pas moins d’une dizaine de panneaux de signalisation pour que notre sécurité ne soit pas en reste. Les pieds seront au sec en toute circonstance la couche de goudron imperméabilisant le sol  et exigeant ainsi un réseau de collecte d’eau pluviale adéquat. Enfin, après celle des panneaux, une autre industrie florissante (si je puis qualifier ainsi le béton) celle des bordures, qui au terme de quelques années jonchent anarchiquement certain parking comme celui du centre commercial de grand’frais.
L’écologie n’est pas le point fort de ce type d’aménagement c’ est loin d’être une exception dans notre commune et aussi dans bien d’autres. Pour l’écologie, il y a la Cop21, Nicolas Hulot et ses survols aériens (dévoreurs de carburant), et heureusement notre fête gourmande.
Depuis quelques années nos amis allemands font l’économie du goudron dans des parkings pour des raisons écologiques. Vive le jumelage utile qui permet l’échange de bonnes idées.
Michel

20160823

GRACE A L'AGGLO, DEUX ABRIBUS PRES DE CASTO

Nous avions déjà signalé l’inconfort (!) des personnes qui doivent attendre le bus au rond point de Casto.  (Voir ici notre post d'il y a SIX ans!)
Le seul abri existant,en direction de Valence, avait tous les traits et les inconvénients du blockhaus, sans ouverture, se dégradant au fil du temps.  Le second espace,  pour les personnes en attente de bus vers Saint-Marcel, qu'il pleuve, qu'il vente ou que le soleil soit éclatant, se résumait à...un banc.
L'agglo ayant pris en charge cette responsabilité, espérons que chacun saura en prendre soin et que l'agglo assurera un entretien régulier!
En attendant la fin de l'installation , la publicité (pour une marque d'alcool!) est déjà présente.

20160821

NE JETEZ PLUS VOS POTS DE VERRE D'UN KG, LES AMIS DOGON LES RÉCUPÈRENT!


Nos abeilles préférées ont travaillé tout l'été…le miel est arrivé à maturité, Jean-Marc va l'extraire et le mettre en pot en verre prêt à être vendu  :  vous pouvez déposer vos pots en verre de 1 kg  au Jardin  ''AMIS DOGON" quartier Jeanne-Blonde à Beaumont lès Valence
ou nous téléphoner:  06 17 82 77 15 ou 06 21 43 61 50)

Merci à vous tous pour votre contribution précieuse à cette première récolte de miel.
Association Les Amis Dogon

20160819

BALADE A LEONCEL CE DIMANCHE 21 AOÛT?

Ce dimanche 21 août à 16h dans la simplicité et la sérénité de l'église abbatiale de Léoncel.

20160817

SAINT-MARCEL AU COEUR DES POLLENS D'AMBROISIE

C'est arrivé: ce matin, le tableau des risques d'allérgie par le pollen d'ambroisie indique
que pour l'ensemble de Rhône Alpes, la région la plus touchée s'étend de Saint-Marcel à Chatuzange, de Génissieux à Chateauneuf . beau palmarés!
Voir la carte en cliquant ICI.

20160811

"DJIHAD" A SAINT-MARCEL LE 5 OCTOBRE PROCHAIN: UNE PIÈCE DE THÉÂTRE DEJA VUE PAR DES MILLIERS DE JEUNES BELGES

L'association valentinoise M2M, située à la MJC du Grand Charran,  accueille la troupe de comédiens bruxellois pour sa pièce DJIHAD qui a fait un triomphe  en Belgique. La pièce a été vivement recommandée aux enfants et aux jeunes troublés par le climat actuel engendré par le terrorisme et les conflits qui le génèrent. Un spectacle salutaire pour ceux qui l'ont vu.
Et c'est à Saint-Marcel, à l’Espace Liberté précisément, que le spectacle aura lieu. Sans doute ce passage, par le titre du spectacle, suscitera nombre de questions. Alors, pour se faire une idée, on peu lire les commentaires et les critiques.
Par exemple: LE FIGARO
Pour découvrir l'activité et le projet de l'association M2M (Maison du Maghreb et de la Méditerranée): cliquer ici: le site

20160802

DE TOUTES PARTS, L'AMBROISIE ARRIVE!

Sensibles aux appels et avertissements en tous genres qui nous invitent à déclarer la guerre à l'ambroisie, certains pensaient que c'en était fini;.. ou presque.
Mais, cette année encore, elle s'étale. Après la récolte des blés, peu de champs échappent à son intrusion, verdure au milieu des chaumes blonds!
Même les espaces publics, les plate bandes longeant les trottoirs, en sont remplis.
Alors si cette plante malfaisante vous gène, n'hésitez pas à la signaler!
Selon l'agence Air Rhône Alpes," les pollens de graminées seront encore présents cette semaine, mais de moins en moins virulents. Par contre,  les allergiques doivent aussi se méfier de l'arrivée des pollens d'ambroisie dont le premier pic est prévu vers le 11 août."
Voir le site  de l'Agglo: ICI
Plus l’exposition au pollen de l’ambroisie est grande, plus les risques de devenir allergique sont importants. Chacun d’entre nous peut donc devenir sensible à cette plante. Les symptômes sont semblables à celui du « rhume des foins » se traduisant selon les personnes par des rhinites, conjonctivites, laryngites, de l’asthme et parfois de l’urticaire et eczéma.
Comment lutter contre l’ambroisie ? en signalant la zone infestée sur www.signalement-ambroisie.fr et sur l’application smartphone « ambroisie » gérée par l’Agence Régionale de la Santé et téléchargeable gratuitement sur ce même site 
- et à l’accueil de la mairie: 04.75.58.70.03

Arracher l’ambroisie à la main (porter des gants afin d’éviter le contact avec la sève) ou la tondre avant la dissémination des pollens. Dans la mesure du possible, éviter l’utilisation de pesticides afin de ne pas remplacer un problème de santé publique par un autre.

 Certaines communes voisines ont entrepris des actions collectives  d'arrachage.
 A Guilherand Granges par exemple, la municipalité a chargé l'association TREMPLIN de cette besogne nécessaire.
Photos prises cette semaine rue des Champs, rue des Petits Eynards et près de l'entrée du stade des Combes.