Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

Le forum ouvert

Le week-end dernier, un "Forum ouvert" organisé par la municipalité a réuni pendant deux jours une trentaine de participants. Nous publions des impressions que nous ont adressées des participants. SI vous voulez faire partager les vôtres, envoyez-les nous.

Ouvert’ aux bonnes volontés, nous émîmes des idées ou questions dans des domaines divers et variés et l’on discutâmes dessus en cherchant à faire avancer le ‘schmilblick’. Une trentaine de personnes intéressées, enthousiastes et positives, menées par un jeune animateur agréable et compétent.
Nous eûmes donc (en schéma) le cheminement :
Une idée lancée, un groupe l’analyse, en débat et communique ses conclusions.
Un week-end fécond en idées, en contacts. Intéressant, j’en suis ressorti en-ri-chi. Un petit pas peut-être pas nécessaire, sans doute, mais très utile, même s’il n’est pas suffisant, sûrement.

 Mais, selon moi, j’y mets un bémol. Cette formule de travail, c’est accorder à des individus, dont moi, des capacités qu’ils n’ont pas pour estimer des problèmes qu’ils méconnaissent en partie, à moins d’avoir la science infuse. Pour répondre à un problème, il est primordial connaître ses limites, et les siennes,. Un individu maitrisant parfaitement la culture des abricotiers, peut ne pas être doué en aéronautique ou l’emboutissage de tôles. Ne pas être intéressé du tout par 'l’extermination des abeilles', qui ne font pas que du miel, c’est être à cent lieues de l’avenir de l’homme. C’est un autre problème, que celui de vouloir une piste cyclable en agglomération. Sans abeille, fini le vélo !
Face à un problème, Max Gallo, disait : les atouts en main et un couteau, alors là on peut jouer.
Certaines observations incomplètes dans leur formulation en arrivaient à être dangereuses (pour unesprit retors !). Une question est comme un théorème, pas facile, elledoit être acceptable même dans sa réciproque. Encourager les jeunes à vivre en collectivité, oui, mais, attention, bien endoctrinés, on peut en faire une jeunesse hitlérienne ou une tribu de gardes rouges. En 1950, les colos de Bagnolet partaient à l’Ile d’Oléron, en chantant d’une seule voix l’Internationale avec au cou un foulard rouge.
En raccourci et pour clore, poser une question n’est déjà pas aisé, y répondre correctement est une autre paire de manches. Souvenons-nous, une dissertation pouvait demander des pages et la note n’était pas toujours faramineuse ! Restons lucides. 
Pas d'équivoque, on a essayé, j’en suis sincèrement heureux. Suis-je coupable de ne pas avoir mis 5 sur 5 ?
Ceci n’est que mon bilan mitigé, fasse que d’autres me complètent ou me contredisent.
Pierre


Ce que j'ai retenu du Forum Ouvert "Agir pour mieux vivre ensemble sur notre territoire" des 13 et 14 octobre 2012 :
Une préparation et une organisation très efficaces de ces 2 journées, tout cela dans la convivialité.
La trentaine de participants à ce forum était très motivée. Les participants ont montré leur souci d'améliorer la qualité de vie des Saint-Marcellois.
Les thèmes d'abord évoqués, puis développés au cours de ces deux journées, étaient la preuve de cette préoccupation (projets touchant à l'organisation du territoire, à l'agriculture, au social, aux problèmes de société …). Bien entendu, les participants ne s'en tiendront pas là ; ils entreprendront des actions dans les semaines et mois à venir pour faire aboutir leur projet ; une équipe de volontaires s'est constituée pour assurer le suivi de ces actions.
Pour connaître le travail des différents groupes constitués, les thèmes qui les préoccupent … il est possible de se rendre sur le site de la mairie (juste le temps pour l'équipe chargée de ce travail de le faire).
Chantal

Oui, les participants ont été enthousiastes. Ils ont cru qu'ils avaient un pouvoir.
N.
Le forum ouvert Le forum ouvert Reviewed by Coubert on jeudi, octobre 18, 2012 Rating: 5

3 commentaires:

MF a dit…

"Démocratie participative? Le thème est séduisant mais aussi fort ambigu et recouvre des contenus de qualité très inégale. Les structures participatives peuvent être des boîtes quasi vides, des lieux où l'élu parle sans guère écouter ou écoute sans vraiment répondre ni chercher à tenir compte de ce qui lui est proposé; des dispositifs étroitement dirigés, voire manipulés par les élus ou leurs proches ou, à l'inverse des forums où se libèrent des protestations irresponsables mais sans prise sur la décision.Et lorsque l'on a annoncé à grand fracas un nouveau disposiif participatif, la déception est d'autant plus vive s'il ne tient pas ses promesses...."
Michel Falise (ancien élu chargé de la mise en place de structures participatives à Lille)

Stéphanie LEROY, Adjointe au Maire a dit…

J'y ai participé. Et drôlement contente !
Même si je suis élue (@MF), je suis venue en tant que citoyenne de la commune pour poser une question "Quel avenir pour les petites associations ? "
Le 1er jour, je me suis retrouvée toute seule (d'autres débats étaient ouverts). J'ai donc réfléchi seule. Et même seule, j'ai pu trouver une issue à ma question.
Le 2nd jour, nous étions 2. Ma question avait évolué "comment faire vivre les petites associations" ?
Des choses sont sorties. Je travaille pour réussir à réunir ces petites associations (monde du handicap)afin de pouvoir les faire évoluer, avancer, faire aboutir leurs projets.
Cela va prendre un peu de temps.............
Tous les sujets étaient vraiment riches et intéressants.
Bien sur, il va falloir continuer. Et cela va être fait.
Je tiens à préciser que c'est en collaboration avec la commune. Ce sont les personnes présentes qui ont émis leurs souhaits. Le but étant de trouver des solutions citoyennes et non pas d'"assistanat".
Bien heureuse Pierre que tu sois heureux et enrichi de cette expérience.
Merci Chantal pour tout sur ces 2 jours.
Et pour finir : nous avons un pouvoir, oui, celui de vouloir !

Michel Penel a dit…

J’ai pris connaissance du compte rendu du Forum ouvert. Hommage aux participants curieux qui ont accepté d’aller voir ce qui se cachait derrière un titre qui n’annonçait rien de précis.
Si j’avais bien noté le cap des 30 inscrits devait être franchi pour que cette manifestation puisse avoir lieu, on a donc frôlé le « non-lieu » !
Le grand public n’était pas au rendez vous, mais les adjectifs et les impressions enthousiastes notés en fin de compte rendu sont unanimes pour louer tout l’intérêt de cette réunion. (Pas de quantité mais compensés par de la qualité)
On voit dans ce compte rendu quelque phrases jadis l’apanage d’universitaires qui n’avaient rien à dire (mais qui le disaient si bien !) et de politiciens qui parlaient la langue de bois, on voit que ce langage gagne du terrain dans d’autres couches sociales.

Je cite :

"consultation des personnes vivant le territoire "(pour recueillir leur idée du territoire ou leur soumettre des propositions de charte ?) . Nos ancêtres définissaient ça avec le mot « démocratie » trop bref sans doute pour les amoureux de la périphrase ! ou tabou de tous terme pouvant avoir une connotation politique ??

Je suis prêt à proposer quelques-unes de ces belles phrases à des jeunes de terminale et de leur demander en 3 ou 4 lignes ce qu’ils en comprennent !

Que venait faire une question sur le nombre des députés ?

Je ne résiste pas à citer une bien belle phrase (Après l’invention de la « gouvernance » il y a une quinzaine d’années la « guidance spirituelle » est la nouvelle venue ! »

"Nécessité de construire un groupe de réflexion sur les lois universelles" par des maîtres vivants garants du processus d’évolution? Pour une telle réflexion 10 € de participation au « forum ouvert »c’est donné !!

Dans les différentes associations auxquelles il m’arrive de participer je me pose souvent les questions suivantes à l’issue des réunions :
Quelles décisions cette réunion a-t-elle permis de changer ? (Amélioration ou suppressions ou mis en route d’actions existantes ou à créer)
Où quand et comment on fait (qui fait quoi et quand)?
On ne répond pas toujours à toutes ces questions. Si on répond à trop peu de questions il y a un problème. C’est sans doute là qu’il faut faire un « forum ouvert» !
Michel Penel le polémiste de service

Fourni par Blogger.