Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

ECHOS DE LA REUNION PUBLIQUE du 5 décembre



Personne ne sortira de cette pièce avant que nous n'ayons pu répondre à ces questions. 
a)qui a organisé cette réunion, 
b) dans quel but?

Lucien a...

apprécié : une cinquantaine de personnes sont venues écouter le maire. Pas encore la foule (1% des adultes de la commune) mais plus que dans d'autres réunions convoquées récemment par la municipalité,

salué : l'exposé clair du responsable de la police municipale sur la mise en place, dés les semaines prochaines, de la vidéo protection sur la commune. Peu d'éléments du diagnostic de la délinquance ont été donnés, malgré la demande de Saint Marcel blog lire la lettre ouverte, mais les critères choisis pour définir les points d'installation , et les modalités de fonctionnement ont été précisés. Un comité d'éthique devrait veiller à une utilisation respectueuse de la vie de citoyens. Pour le financement, à la différence d'autres communes, seulement 30.000 euros d'aide (la Région AURA) ont été obtenus, rien de l’État malgré le fort encouragement de la gendarmerie nationale à engager cette démarche,

été étonné : de voir la municipalité fixer a priori un montant de dépenses inférieur à 250.000 euros pour un projet (ici la vidéo surveillance, hier l'aménagement de l'ancienne cantine André Blanc, demain la rénovation retardée de la salle des Fêtes ? ), pour utiliser la procédure de « marché à procédure adaptée » et non l'appel d'offres ouvert,

été content d'apprendre la tenue de la première réunion de chantier, le matin même, pour le démarrage de la nouvelle médiathèque,... et que l'architecte lyonnais retenu pour conduire ce projet important s'était associé à un architecte chabeuillois, plus proche,

été intrigué par la « levée de boucliers » de riverains face au projet de construction d'une résidence seniors, au cœur de la commune, entre l’école André Blanc et l'École de la musique. Interrogatif sur le coût à venir du service de veille bienveillante qui sera facturé aux futurs locataires, et carrément dubitatif sur la décision de la municipalité de prendre en charge, dans un équipement privé, la location d' un local commun qui pourrait servir à des animations ouvertes aux non-résidents,

été amusé d’entendre que la commune allait recevoir le label « Ville prudente », qui récompense les villes exemplaires en matière de prévention et de sécurité routières. La circulation des cyclistes, la vitesse des véhicules de tout tonnage au centre de Saint-Marcel ont dû échapper aux observations des certificateurs,

été intéressé de savoir qu'à la déchetterie de Perpignan, les dispositifs de sécurité de la déchetterie étaient moins dangereux et dissuasifs que ceux récemment installés à Saint-Marcel après avoir été décidés par les élus de l'Agglo !!
ECHOS DE LA REUNION PUBLIQUE du 5 décembre ECHOS DE LA REUNION PUBLIQUE du 5 décembre Reviewed by AP on dimanche, décembre 09, 2018 Rating: 5

4 commentaires:

Julienne a dit…

Bonjour,
Comme d'habitude toujours vos coups de langues sympa.... mais c'est ainsi.Rien ne vous oblige à assister à ce type de réunion si ce n'est que pour relever que des points négatifs . Il est toujours plus facile de critiquer que de s'engager dans les projets de la commune. Nous sommes capables de lire et ainsi évitez de mettre vos réflexions types salué, étonné ...en gras cela sera plus agréable à lire et de ce fait moins agressif. En conclusion, engagez-vous ainsi tout sera parfait et la commune se réjouira de votre participation et pourra prendre en compte vos idées qui semblent toutefois ne pas voler bien haut. Bien cordialement Julienne

Jacques a dit…

Cher bloggeur, cher "Lucien"

D'habitude je prends connaissance des articles et m'abstiens d'y répondre...Ce soir, je ferai donc exception pour la part qui me concerne (parmi d'autres) : la sécurité routière.En effet, la labellisation de notre commune par la "prévention routière" (association nationale) vous a, semble-t-il "amusée" (le terme est choisi!)...C'est, sans doute, parce que vous avez une hilarité facile!... À défaut de vous suivre, je vous propose donc de faire un bout chemin sur un sujet qui me tient à cœur: la prévention et la sécurité routières.Nous avons été, cette année, 134 communes en France a être reconnues villes ou villages prudents et pourquoi St Marcel lès Valence? Non pas parce que la sécurité y est absolue (sans rire!) mais parce que, au jour le jour, une réelle politique de développement de la sécurité y a été entreprise..DES EXEMPLES, pour être concret sans être exhaustif, des aménagements au fil du temps : Les zones espaces partagés(20 km/h), garants d'une cohabitation attentive entre résidents, piétons et véhicules divers; La mise en accessibilité progressive des arrêts bus; L'aménagement des trottoirs : bandes podotactiles et abaissements d'accès aux trottoirs; Les passages traversants pour une protection optimisée des piétons et zones spécifiques "30 km/h", aux abords sensibles et notamment dans l'environnement des écoles. Rappelons ici les aménagements consentis autour des groupes scolaires (récemment André BLANC) où les préoccupations liées à la sécurité (cheminements des piétons; stationnements, rotations...) ont été parties intégrantes des projets. Parmi d'autres réalisations encore, les aménagements de l'avenue de Provence pour laquelle la maîtrise de la vitesse, la cohabitation voitures, piétons, cycles ont été de règle; actuellement, l'installation d'une voie réduite rue des grandes terres (objectif : contenir la vitesse) et la protection du cheminement piétons en proximité du Plovier... Et j'en passe, bien sûr!
En matière de formation à la sécurité, notons aussi les initiatives prises par certains enseignants des traversées de la Drôme en vélo : épreuve initiatique et pratique au comportement sécuritaire sur route pour les élèves participants...Le passage, chaque année, du permis cycliste, formation au code et aux règles de déplacement sur route... La relance du "Pédibus" aussi par lequel des enfants accompagnés cheminent, avec vigilance vers l'école...Autant d'initiatives, simples en apparence, mais qui impliquent engagements, mobilisation et convictions.
Voilà donc en quelques traits rapides (trop longs cependant!) une représentation en modèle réduit des efforts développés, par la commune, la commission extra municipale de sécurité, à l'écoute de nos concitoyens et avec eux...Sans compter les investissements financiers consentis...
Ce sont en fait ces engagements permanents et attentifs qui ont été reconnus par la commission de labellisation nationale : une galéjade, pour vous, sans doute. Pour nous qui avons été audités un engagement à prolonger...Sachant qu'il en va de l'effort et de la disposition de chacun pour que la sécurité sur route soit meilleure...Il n'y pas d'aménagements "miracles", ni de solutions idéales, mais une volonté et une recherche de moyens adaptés même si ces considérations vous prêtent à rire, monsieur Lucien.

Riette prudente a dit…

Bravo ! Bravo pour toutes ces réalisations.
Mais en dehors de cette information que vous faites sur ce blog (et de l'annonce lors de la réunion publique), où avons-nous pu apprendre que notre commune a été labellisée ville (ou village ?) prudent ?
Les efforts faits et que vous listez sont connus et relatés dans le point.com, mais à aucun moment nous n'avons été informés que cela avait conduit à une labellisation dont je vous félicite, puisque vous en avez été l'acteur, sauf erreur de ma part.
Y aura-t'il un label apposé aux entrées de ville ?

jacques a dit…

Suite et fin sans doute en ce qui me concerne (Jacques!):
Merci à l'adresse de "Riette prudente" pour ses quelques remarques positives.Quelques précisions complémentaires; L'attribution de ce label n'a été officiel que le 20 novembre 2018, à l'occasion du congrès des maires de France... Difficile pour nous d'en faire l'annonce anticipée (faute de cet avis officiel, d'ailleurs, un article rédigé et préparé à cet effet pour le point com. de Nov./Déc.n'avait pas pu être publié !). Toutefois, tous les débats inclus à ce propos lors de nos commissions extra municipales de sécurité ont été consignés dans les compte-rendus insérés, systématiquement, dans le site média municipal. Un article est également paru dans le Dauphiné libéré du 30 novembre. Sans doute avons-nous encore à soigner nos modes de communication et de consultations (citoyennes!)? Je retiens volontiers cette remarque. Jacques.

Fourni par Blogger.