Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

ne plus enlaidir sa ville avec les clôtures?

 

Les clôtures des maisons urbaines de Saint Marcel, présentent deux aspects.

Soit un mur bahut de faible hauteur (50-60cm) très souvent coiffé d'une grille et d'une haie vive. Nous les rencontrons dans les lotissements les plus anciens. Cela reste des clôtures mais le passant et l'occupant de ces îlots de verdure y trouvent tous deux avantages. Le plus souvent un plaisir des yeux et une modération des excès de température en période estivale, ce qui est, de plus en plus, d'un réel intérêt. Mais aussi ces "accessoires" dressés par l'homme, contribuent de façon certaine au maintien et au développement de la biodiversité. Les oiseaux et les insectes y trouvent refuge pour se reproduire et se protéger des prédateurs .

Et puis il y a le mur, compact, opaque et aveugle qui s'est développé surtout depuis quelques années. Le sentiment d'insécurité a peut-être été un des moteurs de son développement. Pour ses promoteurs, un bon mur a pu leur donner une impression d'inviolabilité de leur territoire, face à des agresseurs indélicats de plus en plus nombreux il est vrai. Plus le mur est haut...,mieux c'est!

Vous me direz que chacun peut faire ce qu'il veut chez lui. Justement, il n'est chez lui que pour la partie du mur qu'il voit depuis sa fenêtre, mais pas pour la face qui est côté espace public. Et donc la collectivité s'est donnée des règles que tout un chacun aura à respecter lorsqu'il recevra son permis de construire. Il peut aussi les consulter librement et à tout moment dans le règlement du Plan Local d'Urbanisme de la commune. Et c'est bien là que tout se joue.

De révisions en modifications, notre plan
d'urbanisme a autorisé des murs de clôture de plus en plus haut (1.6m aujourd'hui) et diminué dans le même temps les surfaces des parcelles constructibles. Cela ne suffisait sans doute pas puisque la distance minimum autorisée entre la façade au mur de clôture est passée de 5m à 3m. Que pensez-vous qu'il arriva? Le nouveau propriétaire n'eut qu'une hâte, c'est de se mettre à l'abri des regards indiscrets (ou pas) en élevant un écran encore plus haut entre lui et le passant.

Ces facilitées ainsi institutionnalisées, ont généré un enlaidissement qui se généralise, sans parler des contrevenants qui ont construit des murs non crépis dépassant la hauteur règlementaire. Quels contrôles et quelles mesures de coercition sont appliquées? Nous sommes heureux de constater que l'équipe municipale nouvellement élue a inscrit dans ses priorités la défense de l'environnement et la mise en place de nouvelles formes de concertation avec les habitants. La révision en cours va-t-elle les appliquer?

AP


ne plus enlaidir sa ville avec les clôtures? ne plus enlaidir sa ville avec les clôtures? Reviewed by AP on mercredi, août 12, 2020 Rating: 5

1 commentaire:

Julien a dit…

Sur ce thème j'avais lu avec intérêt un des projets proposé par la "Commission Citoyenne". Il n'a pas été retenu par les deux listes...dommage! Pourtant la situation ne cesse de se dégrader.

Pour faire respecter au minimum le règlement du Plan Local d’Urbanisme, les candidats ont opposé les obstacles à franchir, comme une fin de non-recevoir:
- le surcoût pour les propriétaires (bien qu’ils aient présenté leur projet de construction)
- la parution dans « le Point » journal municipal d’un rappel aux obligations, sans réaction des personnes en cause, ni de la municipalité.
- le fait qu’en matière d’urbanisme (dont la commune a la compétence) il y a déjà eu par le passé des tentatives de concertation puis des poursuites pour non-respect d’obligations (à propos de l’emplacement d’un mur) mais que c’était « compliqué ».

Définition de l'urbanisme (Wiki): "L'urbanisme désigne l'ensemble des sciences...sous-tendu par une volonté d'assurer le bien-être de l'homme et d'améliorer les rapports sociaux en préservant l'environnement".
La mission d’urbanisme est noble pour une collectivité et en engage l’avenir, elle a une part de contraintes qu'il est indispensable de respecter et de faire respecter.
La seule question qui vaille est la suivante:
"pourquoi tenir à une compétence sans se donner les moyens d’en faire appliquer les décisions ?".

Fourni par Blogger.