Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

Les "Sublimes routes du Vercors"... un projet qui appartient au passé ?

  

Un vaste projet d'aménagement du Vercors a été lancé par le conseil départemental de la Drôme en 2019. Il s'agit d'aménager des voies d'accès vers 17 sites spectaculaires à créer.

Objectif : créer un afflux de 150 000 touristes supplémentaires sur les "4 saisons" et non sur les activités hivernales et estivales comme c'est principalement le cas jusqu'à présent. Coût estimé 23M€.

Les travaux n'ont pas commencé et la réunion publique initialement prévue en décembre 2021 a été reportée pour cause sanitaire, en janvier 2022, en visioconférence.

 Les habitants du Vercors se sont mobilisés, notamment les exploitants agricoles, et au-delà, beaucoup d'amis et amoureux de cette région déjà très fréquentée.

Est-ce une nouvelle lutte entre les anciens et les modernes ? Il semble bien que les modernes ne sont pas où l'on pense les attendre. C'est ce qu'ont affirmé et voulu démontrer la Fédération des Amis et Usagers du Parc Naturel Régional du Vercors (FAUP Vercors) lors de leur manifestation du 21 mai dernier. À bien des égards, ce projet leur paraît en effet aller à contresens de nos impératifs de développement durable. Sans évaluer les impacts sur la faune et la flore, 40 000 m² d'artificialisation des sols dont 12 000 m² de parkings sont prévus.

Ces liens que vous pouvez consulter sont représentatifs des enjeux de ce projet.

Voir la vidéo de "Média citoyen"

Le dossier et les réactions de FAUP Vercors . Ce document comporte, entre autre, la carte situant les 17 sites prévus au plan-programme 2019 de l'agence Folléa Gautier, agence retenue pour la conception du projet. 

Reportage de Francebleu  

Le point de vue des écologistes

 AP

Les "Sublimes routes du Vercors"... un projet qui appartient au passé ? Les "Sublimes routes du Vercors"... un projet qui appartient au passé ? Reviewed by AP on samedi, juin 11, 2022 Rating: 5

1 commentaire:

Daniel POINTURIER a dit…

La prise de conscience de l'état de la planète par nos politiques n'est pas acquise. Les scientifiques crient "au loup " depuis plus de 50 ans et nous ne faisons rien ou si peu par rapport aux enjeux. Faut-il se résoudre à voir des pans entiers de notre planète devenir stériles ? et il est déjà tard .

Fourni par Blogger.