Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

Projet de nouvelle Bibliothèque... le PCSES quésaco?

Les élus de la commune ont décidé d'établir un Projet Culturel Scientifique Éducatif et Social (PCSES) pour la future bibliothèque*.

Ce texte est écrit opportunément pour permettre de récolter une subvention auprès de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). A la lecture, sa forme paraît loin de l'exigence attendue par le ministère, et son contenu ne révèle rien des enjeux de cette création, ni ne paraît reprendre les fortes attentes des habitants et associations de la commune (cf: http://www.saintmarcelblog.com/2015/06/ ).
C'est une description d'un équipement qui pourrait être celui de n'importe quelle autre ville. Nous cherchons en vain l'expression de ce que pourrait être la place de la future bibliothèque dans les politiques culturelle et sociale de la commune, et dans celles de l'Agglomération. Saint-Marcel dispose pourtant de spécificités importantes. Il est rappelé la fréquentation des résidents du foyer de Surel et ceux du Plovier. Mais le lectorat et les populations des futurs utilisateurs n'y sont décrites ni en nombre ni en qualité, et on ignore leur évolution future. Rappelons que depuis deux ans nous avons suggéré aux élus de réaliser une large enquête qui seule aurait permis de quantifier les futurs utilisateurs et leurs attentes. Quel sera le comportement des "clientèles" potentielles telles que les populations étudiantes (collèges et lycées), de Rovaltain, et des abonnés au réseau des médiathèque de l'agglo?

Bibliothèque "tronc" avons-nous envie de dire, puisque non raccordée au réseau des médiathèques de l'Agglo. Elle n'aura même pas une adresse internet spécifique, ce qui ne permet ni autonomie ni visibilité, puisqu'il est seulement prévu son accès par internet via le site de la mairie.
On ne perçoit pas comment ce nouvel équipement peut s'inscrire dans un projet culturel plus global sur la commune, dans une période où les médiathèques sont des lieux culturels vivants, pivots d'initiatives, de rencontres qui dépassent largement la lecture et les supports numériques. Cette absence de volonté de s'intégrer dans le réseau Médiathèques Agglo fait de l'habitant de Saint-Marcel un utilisateur de seconde zone quant aux services offerts, qui, en tant que contribuable, finance pourtant en partie les ressources techniques, professionnelles et culturelles déjà fortement implantées sur le territoire. C'est dommageable et difficilement compréhensible.


Les associations culturelles de Saint-Marcel ont exprimé leur souhait d'être partie prenante dans les animations du nouveau lieu (cf notre enquête). Alors pourquoi laisser à la seule commission culturelle l'initiative des animations proposées? Suffit-il d'" offrir à des associations ciblées une visibilité à la médiathèque avec une exposition présentant leurs activités"?


Enfin, nous pouvons tous nous réjouir des conditions de travail améliorées que trouveront salariée et bénévoles dans le nouveau lieu. Reste que le nombre et les compétences de ces personnels sont un facteur clé de réussite. Un seul apprentissage aux nouvelles technologies paraît insuffisant. En dressant un bilan intéressant des actions réalisées par la bibliothèque actuelle, le texte qui nous a été transmis (2) ne projette pour l'avenir qu'une bibliothèque agrandie et pas le "projet phare" que nous attendions pour les années qui viennent. 
Quel que soit votre ressenti, nous vous invitons à nous en faire part. Remarques et idées seront publiées sur notre site ( mail: saintmarcelblog@gmail.com).
 L'équipe d'animation de Saint Marcel Blog

*Ce document, en cours d'élaboration, n'est ni définitif ni complet.
En l'état, est consultable sur le site internet de la mairie le compte rendu d'une réunion du 18 avril 2017: http://mairiesmlv.org/actualites/,(1)
Le document provisoire (Mars 2017 Projet Culturel Scientifique Éducatif et Social) n'est pas publié par la mairie, mais nous a été transmis (2).

*Pour en savoir plus: définitions, objectifs et recommandations pour la rédaction d'un PCSES, voir le guide du Ministère de la culture

Illustrations : vue intérieure de la Médiathèque de Saint-Genis Laval dessinée par le cabinet 
Playtime retenu le 15 juin dernier par les élus de Saint-Marcel
Projet de nouvelle Bibliothèque... le PCSES quésaco? Projet de nouvelle Bibliothèque... le PCSES quésaco? Reviewed by Coubert on jeudi, juin 22, 2017 Rating: 5

5 commentaires:

  1. Je fréquente assidûment les médiathèques de Valence et de Bourg les Valence et me réjouit de ce nouveau projet pour notre commune. J'espère qu'effectivement "notre" médiathèque aura une offre soit supérieure (la proximité étant déjà un atout incontestable) à celle des services environnants ou plutôt différente en termes d'horaires, de documents à disposition, d'animations pour atteindre cette convivialité placée en objectif n° 1 dans le projet. Mon souhait est également que les grands arbres actuellement présents sur le terrain pressenti pour son implantation soient préservés afin de bénéficier de leur ombre pour y lire.

    RépondreSupprimer

  2. Alors bon : bibliothèque ou médiathèque ? Cool, c'est un problème qui vous dépasse : une solide équipe de compétents pense pour vous. Votre note, c'est, encore, bien l'histoire de la ramener. Voyez, peu importe ce qu'il y aura dedans, ils savent déjà où la coller. Ils ont presque choisi la couleur des rideaux !
    Espérons que cette fois, le responsable de projet n'oubliera pas les chiottes.

    RépondreSupprimer
  3. Ils ont dit PCSES, l’abrégé de culture !
    1 - Introduction : Ce soir, aux infos d’FR3, on nous dit que certaines communes corrigent leurs erreurs d’orthographe dans les rédactions des équipements municipaux.
    Cela fait des mois, pour ne pas dire des années, que je signale une faute dans la rédaction de la plaque de l’ « allée Appolinaire ».
    2 - Développement: Il eut été facile d’y remédier à la création des identités nouvelles des rues et artères de Saint Marcel. Faire deux plaques de plus … Mais non, la mairie se fait un point d’honneur à camper sur ses erreurs. Elle a l’autorité qu’elle peut en prétextant avoir trouvé un Saint ou autre peigne-cul avec cette orthographe. Où donc ?
    3 - Conclusion : Elle a l’air malin, la mairie avec sa traque de culture ! Alors, quand je vois la suffisance des élus avec ce simple exemple -Apollinaire- et les tentatives de coopération du blog pour l’élaboration de la médiathèque, laissez-moi sourire !
    Un élu, de gauche, nous a dit l’autre jour : faire une erreur ce n’est pas grave, s’y accrocher c’est une faute.

    RépondreSupprimer
  4. En attendant la super médiathèque, en secours de celle-ci, j'applaudissai de la tentative 'boites à livres' installées aux arrêts de bus. Je m'inqiétai de leurs dérives.
    On fait une tache en attendant le grand machin ?!

    RépondreSupprimer
  5. Ben oui, mais c'était surtout mon constat et ma question qui représentaient peut être un intérêt ! En principe, dans une correspondance, ce n'est pas l'enveloppe ou le timbre qui importent, c'est plutôt le texte qui est à l'intérieur. Mais çà, ce ne semble pas évident !

    RépondreSupprimer

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Sélectionner le", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Javascript de traduction

Fourni par Blogger.