Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

Soliloques d'été (1/2)...une face sombre

Me voilà enfermé, alors même que je peux courir, marcher et vaquer presque où bon me semble…, enfermé dans une réflexion qui revient en boucle.

La liberté, rognée peu à peu. Un « pass » qui la limite et la contrôle ..., non négociable.

Si vous ne possédez pas le pass vous êtes exclu de moments qui structuraient votre vie. Si vous possédez le pass vous avez l’impression de faire partie d’un monde privilégié. Deux mondes contrôlés qui s'excluent.

La solidarité n’est plus à l’ordre du jour. La pandémie a fait exploser les égoïsmes des personnes et des états. Chacun pour soi. Le vaccin pourrait être une ressource partagée entre pays riches et pays pauvres et ouvrir la voie à la solidarité. La voilà confisquée par les premiers. Les vaccinés regardent les « non-vaccinés » comme des ennemis qui bouleversent l’équilibre du monde.

Fraternité ? On n’est frère qu’à la condition de vérifier nos pass. La confiance et l’empathie disparaissent peu à peu. Chez soi, avec son clan ? Une illusion de refuge ou un enfermement ?

Heureusement, nos économies doivent tenir leur rang, et si possible grimper dans la hiérarchie des pays concurrents (le CAC40 a progressé de 40 % en un an).
A qui cela profite ? Les riches s’enrichissent encore plus et plus vite, et les pauvres sont de plus en plus pauvres, nombreux et jeunes.

Les certitudes d’hier, celles qui fondaient le socle rassurant de nos vies, sont remises en cause du jour au lendemain. Les adaptations qui seraient nécessaires pour garantir un « monde d’après » juste et pérenne buttent sur le court terme des stratégies de pouvoir de nos décideurs. Nos démocraties peinent à ouvrir des voies nouvelles pour dessiner un monde viable pour les futures générations. La crise, et la peur qu’elle inspire, fait le lit des autoritarismes.

Et la planète comment va-t-elle ? Très mal assurément. Dans un monde qui se craquelle, les politiques poursuivent une fuite en avant, sans avenir. Les urgences climatiques ne le sont plus, au profit d’un court terme qui apparaît de plus en plus bien dérisoire aux yeux des citoyens. 

 AP

Soliloques d'été (1/2)...une face sombre Soliloques d'été (1/2)...une face sombre Reviewed by AP on jeudi, août 19, 2021 Rating: 5

1 commentaire:

Daniel POINTURIER a dit…

Cette large réflexion ouvre le débat sur le court/moyen terme (la pandémie qui finira bien un jour, dans deux ou trois ans nous devrions en venir à bout)
Mais AP nous amène au moyen/long terme (pas si long que ça !!!) l'avenir de la vie sur la planète Terre. Nous avons un diagnostic: les gaz a effet de serre sont la cause de la modification du climat en toute logique nous devrions appliquer le remède " abandonner l'usage des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) dés maintenant .les décideurs sont devant un mur qui a besoin de la solidarité internationale pour être abattu et nous pataugeons dans des réunions qui annoncent des résolutions insuffisantes et non contraignantes, alors prenons-nous en mains.
Les premières victimes seront nos enfants et petits enfants quelle horreur! La situation est grave le citoyen ordinaire doit se manifester en décidant de réduire sa consommation d'énergie fossile de 10% par an. Le débat est ouvert qu'en pense les lecteurs
D POINTURIER

Fourni par Blogger.