Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

LE CONSEIL MUNICIPAL ADOPTE LE BUDGET EN GRANDE VITESSE

En  un quart d'heure, le conseil municipal a adopté, jeudi dernier, le budget primitif de l'année 2014. Présenté par Jean-Michel Valla, adjoint aux finances, il ne donna lieu à aucune question et fut adopté par l'ensemble du conseil, à l'exception des 3 conseillers d'opposition qui se sont abstenus. En ouverture, le maire indiqua que ce budget  avait été construit à partir des dépenses et des recettes réelles de l'exercice 2013. L'adoption ultérieure du compte administratif permettra de décider de l'affectation des résultats de 2013.
Présenté de manière synthétique, le budget primitif 2014 donne, en fonctionnement, un total de dépenses de 3.635.399€ pour un montant de recettes de 4.255.399 €, permettant un apport de 620.000€ pour les investissements. Sans cet apport les recettes d'investissement se montent à 926.236 € pour des dépenses de 1.546.236€.
A regarder plus en détail, les charges de personnel augmentent de 10% (+135.000 €) que l'adjoint aux finances justifie par l'embauche d'une personne chargée d'instruire les demandes d'urbanisme, et par la mise en place de la réforme des rythmes et activités scolaires à la rentrée 2014-2015 ( 65.000€ pour 4 mois).
Les charges de gestion courante progressent de 43% (+210.000€) expliquées par la réintégration dans le budget communal du coût de la participation au SDIS (service d'incendie), coût compensé par une recette équivalente. Si les charges financières baissent (-9%, soit 12.000 €), les charges générales progressent de 9,4% (90.000€). Au total,hors opérations exceptionnelles et amortissements, le budget de fonctionnement progresse de 15% par rapport au réalisé 2013.
Côté recettes de fonctionnement, elles sont évaluées sur des hypothèses de "gestion rigoureuse", en diminution sur les recettes de 2013, ou en très légère augmentation pour les impôts et taxes (+1;7%).
Pour les investissements, les chiffres donnés aux conseillers ne permettent pas la comparaison avec l'exercice 2013. Les trois projets annoncés lors des derniers conseils sont inscrits: aménagement de la mairie, extension de la crèche et Skate-park.
Deuxième et dernier point de l'ordre du jour, la réévaluation du temps de travail des personnels chargés de donner le goûter aux élèves des écoles a été actée par le conseil,  ouvrant droit à un quart-d'heure supplémentaire par semaine, annualisé. Cette mesure  n’empêchera pas, selon le maire, un "chamboulement" lpors de la mise en place des Temps d'Activités Périscolaires TAP) à la prochaine rentrée.
Clôturant la réunion, et alors qu'arrivait un conseiller retardataire, le maire indiquait que la séance du jour avait sans doute été la plus courte de son mandat.


Observations:
Chacun s'accorde pour dire que le vote du budget est l'acte le plus important dans la gestion de la commune. La rapidité d’adoption et l'absence de toute question lors de sa présentation sont surprenantes  à deux mois des élections municipales.
Cependant deux points auraient mérité quelques précisions semble-t-il:
* La grande agglomération est née le 1er janvier dernier. Les 3 représentants du conseil municipal y siègent. Dans le même temps le budget communal  intègre des charges nouvelles qui, à l'évidence, rentrent naturellement dans le cadre d'une mutualisation inter communale. Celle du SDIS (service d' incendie) qui relevait depuis quatre ans de la compétence agglo, qu'on "réintégre" à la commune, et celle du service d'instruction des permis et documents d'urbanisme, assuré jusqu'ici par l’État et qui, selon la remarque d’une conseillère municipale dans un conseil précédent, aurait pu être assurée pleinement en portage intercommunal. Et ce au moment où le maire indique une baisse très sensible, dés 2013, des demandes à instruire (discours de vœux du maire).  Qu'attendent de la nouvelle agglomération les représentants de la commune?  Quel que soit le résultat des élections municipales prochaines, il serait intéressant de connaître leur volonté.....
* Le vote, dans le budget 2014,  d'une dépense nouvelle de 65.000 € affectés aux salaires du personnel communal, pour la mise en place des Temps d'activités périscolaires. Pourquoi affecter cette somme à du personnel communal? Quelle dotation est prévue pour les associations ou des intervenants extérieurs? L'opacité qui entoure la préparation de cette réforme importante pour les familles  est renforcée par cette affectation. N'aurait-il pas été souhaitable de fournir plus d'explications lors de ce conseil?
JDV
LE CONSEIL MUNICIPAL ADOPTE LE BUDGET EN GRANDE VITESSE LE CONSEIL MUNICIPAL ADOPTE LE BUDGET  EN GRANDE VITESSE Reviewed by Coubert on samedi, janvier 25, 2014 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.