Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

L'ASSOCIATION STOP AMBROISIE FAIT LE POINT....

Cette année encore, les personnes souffrant d’allergies au pollen d’ambroisie n’ont pas eu l’impression que la situation s’était améliorée pour elles. Sans surprise puisque les mêmes attitudes et les mêmes méthodes ont prévalu cette année encore. Tous les observateurs autorisés confirment l’augmentation de la densité de pollen et du nombre de malades en Rhône Alpes. Une récente étude d’AIR Rhône-Alpes rapporte même que 84 % (!) de la population de la Drôme était soumise à un fort risque allergique. Tout cela dans l’indifférence des pouvoirs publics et d’une majorité d’élus. C’est ce que nous avons dénoncé dans une conférence de presse donnée fin août à Génissieux 26 en présence de Nathalie Nieson, députée de la Drôme.

Il est indéniable que des progrès aient été faits, notamment en matière de communication : en saison, la presse est très présente sur le sujetet il devient difficile d’ignorer la problématique ambroisie. D’autre part, on voit de plus en plus de collectivités actives et des maires conscients de leurs responsabilités vis-à-vis de leurs administrés. Des expérimentations grandeur nature telles que celle mise en place par l’Observatoire des ambroisies sur la commune d’Estrablin 38 peuvent être de nature à rassurer les maires rétifs en leur démontrant que le ciel ne va pas leur tomber sur la tête.
Mais une hirondelle ne fait le printemps et les chiffres sont têtus : le mal continue à progresser partout en Rhône-Alpes en dépit de la mise en place de plans de lutte départementaux dans la Drôme, l’Ardèche, l’Isère, le Rhône et l’Ain. Ces outils sont bons mais leur mise en œuvre est déficiente : en effet ils sont basés sur le seul volontariat des maires et les préfets ne mettent pas leur autorité en jeu lorsque la réglementation n’est pas appliquée par les maires, ce qui est le cas général. A quelques exceptions près, il règne chez les pouvoirs publics un manque de volonté patent. Si les 500 000 allergiques de Rhône-Alpes se présentaient devant les préfectures pour réclamer leur droit à vivre normalement, il en irait autrement.
Un projet de loi sur l’ambroisie  sera porté au Parlement par Mme Nieson, députée de la Drôme et qui rejoint la proposition de loi du député de l’Isère A Moyne Bressand. Souhaitons que cette loi soit votée rapidement et surtout qu’elle soit applicable et appliquée.

Il faut rester optimiste mais aussi savoir que rien ne viendra tout seul. C’est pourquoi Stop Ambroisie continuera à exercer des pressions pour que les responsables …prennent leurs responsabilités. L’ambroisie peut dès maintenant être contrôlée en Rhône-Alpes. Il y faut seulement de la VOLONTÉ.

Extraits du RAPPORT MORAL Assemblée générale
de STOP AMBROISIE Drôme   8 novembre 2013



L'ASSOCIATION STOP AMBROISIE FAIT LE POINT.... L'ASSOCIATION STOP AMBROISIE FAIT LE POINT.... Reviewed by Coubert on samedi, novembre 30, 2013 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.