Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

L'Eglise se met au vert?

Cliquer sur la carte pour l'agrandir
 
Ce 21 octobre, Augustin Guendouz faisait une conférence à l'église de St Marcel. 
Directeur de l'association biovallée il est également chargé par l'évêque de Valence de l'écologie dans l’Église.
 
De "Biovallée" bien connu des drômois  et des instances territoriales, nationales et européennes on retiendra qu'il s'agit d'une approche globale d'environnement durable à l'échelle d'un territoire. 
Ce territoire va de Loriol à Valdrôme.
De fait tous les aspects environnementaux, économiques et sociaux intègrent cette approche. Les entreprises, les commerces, les particuliers, les services publics et les institutions diverses sont invitées à respecter un cahier des charges proposé et contrôlé par l"Association Biovallée". Leur adhésion à l'association est facultative.
 
L'"Eglise Verte" est un label auquel adhèrent 550 communautés chrétiennes qui se répartissent ainsi:
- 70% catholiques,
- 30% luthéro-réformistes
- 9% évangéliques
- 1% orthodoxes et œcuméniques
Pour les catholiques le point de départ a été l'encyclique "loué sois tu" du pape François. Défendre la planète c'est sauvegarder la création originelle. Il s'agit de vivre cette encyclique en "verdissant" les textes (bible) les pratiques liturgiques d'aujourd'hui (sermons et rituels), mais aussi en adoptant des gestes responsables au sein des communautés comme le fait la société civile.
 
La démarche incitative adoptée a été d'évaluer chaque communauté à l'aide d'un questionnaire. A chaque degré correspond un niveau de respect des exigences du label. Le contenu des questionnaires comprend des items à la fois techniques (par exemple d'économies d'eau ou d'énergie) mais aussi des items relevant de la pratique religieuse (par exemple les mots faisant référence à la protection de l'environnement dans les prières). 
L'exposé relatif à la méthode a malheureusement été peu approfondi et peu lisible.
 
Le témoignage du groupe de la communauté de St Marcel aurait pu être très intéressant. Une équipe de 5 ou 6 personnes a fait un diagnostic local sur les composantes énergie, tri des déchets..., mais n'a pas été développé suffisamment pour que l'on puisse mesurer les difficultés et les avantages de la méthode. Les participants(es) ont exprimé leur satisfaction d'avoir pu mener cette réflexion.
 
Notre point de vue extérieur ne peut prendre en compte les aspects qui concerne l’Église quand elle aborde sa pratique religieuse et ses textes de référence. C'est bien évidemment son affaire et celle de ses fidèles.
Pour le reste, le consensus général est bien que la protection de notre planète concerne toutes les populations, toutes les idéologies, tous les partis et toutes les religions. Aussi il peut paraître vain et inefficace de créer des îlots de réflexion. Perte de temps, d'efficacité, risque de fracturation de nos populations, alors que cette "cause", cette "mission" nous engage à travailler ensemble quelles que soient nos appartenances ou convictions.
Pourquoi ne pas créer, par exemple au niveau de notre commune, un groupe qui pourrait réfléchir et proposer des solutions locales et pratiques pour préserver notre environnement, économiser l'énergie, diminuer nos déchets...? 
 
AP

L'Eglise se met au vert? L'Eglise se met au vert? Reviewed by AP on mardi, octobre 26, 2021 Rating: 5

1 commentaire:

B.Canto a dit…

Merci de ce rendu compte. Je trouve la fin de l'article un peu sévère. "Vain et inefficace de créer des îlots de réflexion"? Pas certain. Toute l'histoire des idées, des idées politiques en particulier, montre que ces idées avancent et pénètrent l'opinion, puis se généralisent à partir de groupes, parfois très minoritaires au début, idées qui sont ainsi reprises par d'autres. Bien sûr qu'il serait mieux que dés le départ, ou rapidement,les responsables de collectivités publiques reprennent à leur compte ces idées et projets novateurs, bien sûr. Mais ils ne "sucent pas cela de leur pouce"! Espérons qu'à Saint-Marcel, des associations, des groupes politiques, des enseignants..., des élus, mènent également ce type de réflexion!
Patience, ça viendra!

Fourni par Blogger.