Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

Monsieur Léon Bichon nous a quitté...

Pour beaucoup de Saint Marcelois vous fûtes une figure de notre village. Celle d'un homme discret, courtois et souriant qui fut pionnier du Vercors, et celle d'un artisan disponible et compétent. 

Lorsque l'on passait devant la cour de la rue devenue rue de l'église, nous entendions le crissement de la scie circulaire et le sifflement de la toupie dans votre atelier de menuiserie.  C'est ici que vous habitiez.  
En 58 notre église, dont la voûte menaçait de s'écrouler, fut désertée. Après les années passées dans l'église provisoire de la remise "Charignon", c'est avec le concours de monsieur Sibeud l'autre menuisier de Saint Marcel, que les bancs furent par vous réalisés. Nos morts reposaient dans  les cercueils que vous fabriquiez. La porte d'entrée  de ma maison, c'est vous. Les fenêtres que je viens de remplacer, c'est vous il y a 65 ans. C'était l'époque où le menuisier était l'un des artisans indispensable à la vie d'un village.

Le trombone que Gabriel Blay  m'avait prêté n'avait pas d'étui pour protéger sa coulisse. C'est pour moi, au gamin de 12 ans que j'étais alors, que vous avez confectionné cet étui pour le "prix du bois" disiez-vous. Vous m'avez toujours appelé "petit" sans que je ne trouve rien à y redire même à 60 ans, sans doute parce que mes parents étaient aussi des personnes qui comptaient pour vous.

Le dimanche vous retrouviez aussi les joueurs de "longue" derrière le café restaurant "Berry". "Lonlon", était l'aimable surnom que tous connaissaient alors dans le village. Il vous a accompagné toute votre longue vie, une sorte de signature amicale et respectueuse que beaucoup ont partagé, et qui vous accompagne encore dans notre souvenir.

AP

 

Monsieur Léon Bichon nous a quitté... Monsieur Léon Bichon nous a quitté... Reviewed by AP on mardi, novembre 09, 2021 Rating: 5

2 commentaires:

POINTURIER Daniel a dit…


Eloge qui n'a rien de funèbre, un beau bouquet qui fleure bon les copeaux de bois. J'ai aimé lire ce texte !!!
D POINTURIER

Pierre a dit…

Belles lignes respectueuses pour cet homme que je n'ai pas connu.
Certains autres, vénérables anciens, n'en n'ont pas suscité autant.

Fourni par Blogger.