Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

ECOLE MATERNELLE ANDRE BLANC: LE MINISTÈRE DÉCOMPTE LES ENFANTS EN CENTIEMES. LES PARENTS REFUSENT!

Forte mobilisation des parents d'élèves de la maternelle André Blanc. Malgré la hausse des effectifs à la rentrée 2011-2012: 158 enfants, le ministère refuse d'ouvrir une 6éme classe. Il faudrait 2 enfants de plus! Seul 1/2 temps sera accordé. Au ministère, réduction d'emplois de fonctionnaires oblige, on ne compte plus les enfants, mais des unités avec décimales. A André Blanc, la moyenne était de 28 enfants il y a 2 ans, de 30 l'an passé, de 31,60 cette année. Hier soir, la salle des fêtes municipales était pleine de parents qui ont décidé d'occuper l'école ce vendredi matin, avec leur gilet jaune de protection des enfants. Comme disait une maman, en classe des tous petits, à 3 ans, 27 enfants c'est déjà beaucoup, mais l'imaginer avec 31 autres, c'est dur à supporter. Une autre  avouait que quand son enfant invitait des copains pour une fête, à 4 ou 5 c’était difficile à tenir une demi-journée, alors avec 32, toute la journée et toute l'année, elle pensait la mission impossible.






La mairie, représentée par l'adjointe aux écoles Marie Montmagnon, a décidé en conseil jeudi d'apporter son soutien. Les élus seront reçus lundi matin par l'Inspecteur.  Informés  par surprise, mardi soir lorsque la rentrée était faite, parents et élus avaient déjà tout préparé pour un accueil et une ouverture de qualité de la nouvelle classe: engagement d'un poste et demi d'agent d'accompagnement, aménagement de classe et matériel pédagogique. Ils estiment que leurs enfants ne se décompte par seulement en dixième, sans arrondi au chiffre supérieur mais toujours inférieur. C'est pour cela qu'ils veulent un réexamen de la décision qui a frappé leurs enfants, qui méritent davantage de considération par ceux qui se préoccupent d'éducation et d'avenir.
ECOLE MATERNELLE ANDRE BLANC: LE MINISTÈRE DÉCOMPTE LES ENFANTS EN CENTIEMES. LES PARENTS REFUSENT! ECOLE MATERNELLE ANDRE BLANC: LE MINISTÈRE DÉCOMPTE LES ENFANTS EN CENTIEMES. LES PARENTS REFUSENT! Reviewed by Coubert on vendredi, septembre 09, 2011 Rating: 5

1 commentaire:

P.Baduel a dit…

Papa disait : Il faut battre “le faire” tant que c’est chaud : l’article sur la rentrée scolaire et ses problèmes est parfaitement juste dans le fond, mais il faut avouer qu’il ne fait pas le tour des problèmes. Il reste des choses à voir.

Déjà : les statistiques des naissances en France annoncent une moyenne par ménage de 2,6 enfants et cela ne choque personne (sauf Coluche, pour faire rire) je ne vois pas pourquoi les moyennes de l’Education Nationale sortiraient de ces critères. Une virgule reste une virgule, surtout quand on a une multitude d’unités.

Puisque nous parlons Education Nationale et de ses suppressions d’emplois (vue de ma fenêtre, parfaitement illogiques), cela fait des années que je demande, même à un copain du SNES, le même renseignement : quand on annonce, par exemple, 1000 emplois supprimés dans l’Education Nationale, combien d’enseignants sont touchés ? Quel pourcentage par rapport à la totalité ? Car, dans cette administration, une nation dans la nation, nous trouvons des femmes de ménage, des serruriers, des peintres, tous corps de métiers, même des planqués. Ma petite cousine qui, après des années d’études, diplômée en biologie, s’est rabattue, faute d’emploi, dans cette Education Nationale. Elle n’a pas le feu sacré et ne peut répondre, elle non plus, à ma question. Et comme elle est à Romainville, dans le 9.3, elle a intérêt à faire la grève avec les collègues ! Il faut reconnaître et regretter que beaucoup qui atterrissent ces derniers temps dans l’enseignement n’y entrent pas tous par sacerdoce. Comme dans l’armée ou la police !

Les actions de la fédération des parents d’élèves peuvent être de très bonnes choses dans ce cas, mais seraient beaucoup plus crédibles s’ils ne se bagarraient pas, bec et ongles, pour que l’on respecte plus leurs créneaux des locations de vacances que les temps de travail des élèves, leurs enfants.
Chaque ministre qui arrive s’empresse de casser le travail du précédent. C’est Guignol ! Que la fédération propose donc, pour voir, d’aller bloquer la Chambre des Députés ou le faubourg Saint Honoré ! Nos pauvres mères de famille, même avec l’appui de Marie Montmagnon, que vont-elles obtenir, à leur échelle ? Leur petit groupe dans la petite cour de la petite école du petit village de Saint Marcel ? Cause toujours, tu m'intéresses ! La grève nationale du 27 aura au moins le mérite d’ennuyer les mamans qui travaillent.

Et puis toutes ces manoeuvres de Pierre, Paul, Jacques, des élus de gauche ou de droite, des syndicats, ne sont-elles pas que la vérification de ce que disait Aldous Huxley, quand j’avais 18 ans ? On nous prépare, on nous peaufine une société avec des alphas à qui l’on donnera la science, qui commanderont des bêtas qui travailleront et descendront, sans trop comprendre, faire du bruit dans la cour de l’école municipale. Pour dire ‘sans comprendre’, car nous en trouvons qui apportent saucisson vin rouge pour bazarder tout cela en kermesse.

Pour me résumer et ne pas risquer d’être mal compris, je trouve que ces mesures gouvernementales sont suicidaires dans leur ensemble car elles s’attaquent à nos bases qui seront vives demain et celles choisies pour les combattre bien timides. Par contre, ne me demandez pas la solution. Peut être demander à Martine ? Ou à Marine ?! Elles ont toutes deux les solutions à tous nos problèmes.

P.Baduel

Fourni par Blogger.