Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

Signalisation, ou... le mieux est-il l'ennemi du bien?

Photo non prise à Saint Marcel

De l'un de nos lecteurs...

 Si je ne croyais pas à la parfaite bonne volonté et probité des membres de la commission sécurité je les soupçonnerais de toucher des commissions sur le nombre de panneaux routiers urbains qui peuplent nos rues , il n'en est rien  je le sais !Cette inflation me laisse pensif, je crains qu'en effet, si personne n'est là pour inciter à leur respect, ce ne soit pas à la hauteur de l'efficacité recherchée. Bref, les panneaux plantés n'ont pas besoin d'être arrosés, c'est un avantage par rapport aux végétaux !

    Monsieur Maquard si vous avez l'oreille de la police municipale pourriez vous leur expliquer que le stationnement des véhicules sur les trottoirs est une réelle cause d'insécurité pour les piétons quels qu'ils soient, pour les handicapés plus particulièrement, et plus encore pour les aveugles (j'ai un cas familial concerné par ce problème!)
    Nos policiers veillent sûrement sur les écrans (souriez vous êtes filmés !)et n'ont peut-être pas le temps de faire du terrain, en préférant les avertissements à la coercition surtout pour les « voitures crampons » abonnées au stationnements sur les trottoirs. Ce serait une bonne chose que les voitures trouvent pour stationner leur place dans les nombreux parkings gratuits à leur disposition.

Michel Penel



Signalisation, ou... le mieux est-il l'ennemi du bien? Signalisation, ou... le mieux est-il l'ennemi du bien? Reviewed by AP on mercredi, mars 10, 2021 Rating: 5

2 commentaires:

Anonyme a dit…


Une petite touche humoristique un brin sarcastique bravo Mr Penel !!

Pour infos:le parking derrière l'église n'est pas beaucoup utilisé, le parking
André Blanc n'est occupé que les jours de classes aux heures d'entrées et sorties de l'école. Moyennant quelques pas il de quoi ce garer au centre de St Marcel.
D POINTURIER

jacques a dit…

Quelques réactions par rapport à cet article, puisque mon nom y est cité,en qualité de représentant de la commission extramunicipale de sécurité et comme, semble-t-il, médiateur privilégié auprès de la police municipale!
Les commentaires qui suivent n'engagent que moi, d'ailleurs.
Globalement et objectivement on ne peut pas estimer qu'il y ait un déficit d'espaces de stationnement au centre de notre commune et qui plus est en toute gratuité, tout en respectant les réservations pour personnes à mobilité réduite (pour la nouvelle médiathèque, l'oubli a d'ailleurs été repris et satisfait récemment avant l'inauguration; ce qui nous vaut un panneau de signalisation supplémentaire!).Soulignons donc ce "privilège" dans notre commune:aucun austracisme vis à vis des véhicules motorisés en centre ville.
La question du stationnement reste cependant problématique et des déviances méritent d'être signalées que nous connaissons tous : stationnements courants sur les trottoirs voire sur les tracés cyclables (rue des Chabottes et rue du Cigalou, par exemple) ou au niveau des chicanes (côte du Vallon, chemin bel air...autres exemples) qui trahissent un comportement peu civil de la part des contrevenants et sont autant de sources de risques pour nos concitoyens.
Autant que je sache la police municipale n'ignore pas ni ne néglige ce genre de situations récurrentes relatives au laxisme (sans doute) de certains conducteurs.
Remarquons aussi que la réglementation impose aujourd'hui, dans le cadre des constructions nouvelles, de réserver un stationnement privatif (trapèze) attenant à la propriété; disposition qui n'était pas de règles auparavant et qui crée, dans les quartiers plus anciens des difficultés particulières que la commune ne peut pas aisément et unilatéralement résoudre.
Pour finir, brièvement et en ayant conscience de n'avoir qu'imparfaitement réagi : Lançons (naïvement) un appel à laisser autant que possible la voiture au garage et chercher à privilégier, localement, d'autres moyens de déplacements moins invasifs et encombrants. Une étude est en cours pour le développement des voies douces (piétons/cycles...) dans notre commune et un budget retenu pour cet objectif au cours de ce mandat.
Jacques MAQUART

Fourni par Blogger.