Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

PLANTATIONS NOUVELLES A SAINT-MARCEL-LES-VALENCE?

Le 21 décembre 2010, premier jour de l'hiver, des plants d'un nouveau genre sont apparus à Saint-Marcel les Valence. En plein champ et alignés, le long de la route,sur un terrain qui fait face à Babou et Castorama, de l'autre coté de la voie rapide nommée LACRA, on s'interroge sur ces rangées de nouvelles pousses à la tête orangée. Nouvelles colonnes de Buren, plants d'abricotiers spécialement traités contre la sharka, oeuvre encore méconnue des enfants du centre de loisirs de Thodure...?
 Aucune explication définitive n'a encore été fournie. Merci à tous ceux qui pourront nous aider à élucider cette énigme de nous le faire savoir.Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

PLANTATIONS NOUVELLES A SAINT-MARCEL-LES-VALENCE? PLANTATIONS   NOUVELLES A SAINT-MARCEL-LES-VALENCE? Reviewed by Coubert on mardi, janvier 04, 2011 Rating: 5

3 commentaires:

Emmanuel Lachaume a dit…

Les projets ...ce sont des plans sur du rêve...

Rêvons en ce début d'année 2011...
Aux portes de Saint-Marcel-lès-valence, l'agriculture de proximité connaît un regain d'intentions...
En face de la Zone de Laye, de l'autre côté de la voie rapide, un terrain de 28OOO mètres carrés a été choisi par la commune pour préparer l'installation d'un jeune agriculteur et ce n'est que le début...
Les premiers piquets à tête orange annoncent la plantation de variétés anciennes de fruitiers adaptés à cette belle terre de la vallée du Rhône...on imagine déjà les enfants des écoles et du Centre de Loisirs ainsi que les jeunes de la MJC venir ici redécouvrir le sens du métier de paysan et le sens d'une agriculture pleinement respectueuse du vivant...
Certains évoquent même la possibilité de lier l'activité maraîchère et arboricole avec quelques projets artistiques...
L'économie saint-marcelloise fait le choix de la qualité et mesure tout l'intérêt de développer des activités au coeur d'une économie sociale, solidaire et écologique qui au niveau mondial, national, régional et local ne cesse de montrer sa pertinence.
Bravo Saint-Marcel !

Emmanuel Lachaume (suite) a dit…

C'est un rêve bien sûr aujourd'hui car ces piquets à tête orange annoncent simplement que des grandes enseignes de la restauration et de l'hôtellerie désireuses de capter l'attention des 49000 usagers quotidiens de la LACRA vont prochainement s'installer sur cette terre agricole.
Pourtant un projet c'est du plan sur du rêve.
Le rêve nous l'avons décrit. Le plan est accessible et réalisable à qui veut bien y travailler.
En quelques mots :
- Première étape : Réaliser au niveau de la commune un travail commun avec les différents acteurs de la filière agricole drômoise (de la production à la transformation)
Objectifs : - évaluer les besoins en terres agricoles et en productions biologiques, paysannes et de proximité (circuits courts) nécessaires à l'autonomie de notre collectivité (en complémentarité avec l’ensemble de l’agglomération valentinoise ) pour notre génération et celles à venir (besoins individuels, besoins pour la restauration collective ...)
- permettre l'installation de jeunes agriculteurs issus des Lycées agricoles et CFPPA de la Drôme en recherche de terres (évaluation des conditions matérielles, foncier, bâti, mutualisation des moyens...)

-Seconde étape : Adaptation des outils d'urbanisme : Révision du PLU actuel et au vu du travail de concertation avec les acteurs de la filière agricole, réexamen des zones classées à vocation d'urbanisme , ceci nécessitant en parallèle d'étudier la cohérence et la pertinence des zones d'activités actuelles au regard des critères économiques, sociaux, environnementaux et de cadre de vie, d'évaluer également la situation des ressources communes ( eau : évolution de la situation sanitaire de la Barberolle, périmètre de captage des Couleures / Terres agricoles et valorisation des espaces naturels périurbains /...).
La municipalité aura pris soin au préalable au sein de l'agglomération et dans le cadre de l'élaboration du Schéma de Cohérence territorial (SCOT) de prendre en compte et de porter ces enjeux. Une démarche participative auprès des habitants de la commune pour redonner du souffle au cadre de vie saint-marcellois est également nécessaire.
Au final, concertation, équilibre , mise en valeur d'une économie de qualité, de proximité, dont l'agriculture est un pilier avec à la clef le développement d'emplois non délocalisables.

Ne nous cachons pas la réalité : cela est toujours beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Mais si la motivation et la volonté sont là cette évolution est tout à fait possible, réalisable, crédible. La réalité et la concertation amènent à des équilibres qui renforcent la démarche et fortifient l'audace du projet.
Alors à nos élus, actuels et futurs, dans l’intérêt de Saint-Marcel... je dis « chiche » ?!
Et je terminerais ce petit laïus avec ces mots de Stéphane Hessel dont l'indignation humaniste est un ressourcement et un encouragement en ce début d'année (« Indignez vous ! » Indigène Editions) :
" ....regardez autour de vous, vous y trouverez les thèmes qui justifient votre indignation (...) Vous trouverez des situations concrètes qui vous amènent à donner cours à une action citoyenne forte. Cherchez et vous trouverez !"

...En 2011 je ne peux que souhaiter que nous trouvions en nous cette formidable qualité d'indignation qui, en conscience, permet un travail collectif constructif respectueux de la diversité de nos regards.

Anonyme a dit…

Agriculture biologique à coté de la Lacra?

Fourni par Blogger.