Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

SAINT-MARCEL: VILLAGE DE MANCHOTS?

Nous avons reçu  plusieurs réactions suite aux articles du journal municipal Point.Com n°55 consacrés à l'"épisode neigeux " de décembre dernier. Elles n'engagent que leurs auteurs.Extraits                    Billet d'humour d'un lecteur du Point.Com
Suite à l’article de Mme Quiblier dans Le Point Com, où les employés municipaux traitent les Saint Marcellois de manchot, une idée me vient : ce n’est plus « Pépone contre Don Camillo » mais « Les Manchots contre les Charlots ». Quel respect pour nos concitoyens….Y.R.

Qu'importe le flocon pourvu qu'on ait l'adresse!....de la mairie!
La Fontaine, dans sa grande sagesse et bien qu’il fut un sacré parasite, disait : « de la modération, que diable, de la modération ». Certains, de notre commune, en semblent dépourvus, dans leurs propos comme dans leurs susceptibilités.
Et tout tend à prouver aujourd’hui que la tendance à l’amalgame envahit même les couches populaires, comme disait avant l’heure l’autre Jojo national. Certains, provisoirement nantis d’un minuscule pouvoir, d’autres pensant être déchargés d’une quelconque servitude parce que citoyens électeurs, s’opposent pour une histoire de boules de neige.
Je n’apprécie pas, au pied de la lettre, les propos de Brigitte Quiblier qui comparent les Saints Marcellois à des manchots. Mais, quand j’ôte la première couche de son jugement, j’essaie d’être objectif. Je laisse à leur place les jugements des employés municipaux.
J’ai pu constater fréquemment que quelques habitants se conduisent comme des porcs à défaut d’être des manchots. On balance à terre ses cochonneries ou la canette vide du fiston (qu’on éduque dans ce sens) et l’on me dit, si je fais une réflexion, que la mairie est là pour nettoyer. Beaucoup, je veux dire trop, de ‘citoyens’ se conduisent de la sorte et j’en suis navré.
Ceci est la partie apparente et polluée de l’iceberg.
D’un autre côté, il ne suffit pas d’offrir un repas aux petits vieux de la commune pour dire que l’on s’occupe d’eux. La gérontologie guette tout un chacun et sans me ranger du côté de ces vieux, je dois reconnaître que j’en fais partie. J’ai payé pour le savoir : la route qui passe aux Vernets a été rapidement déblayée de sa neige. L’ennui est que la neige de la route s’est retrouvée, plus ou moins gelée, devant ma sortie de garage. Et moi, avec mon dos fêlé de 71 ans, armé de ma pelle à neige, il m’a fallu m’y reprendre à une dizaine de fois, tant mon dos était douloureux, pour aménager une trace suffisante pour sortir ma voiture.
Si certains ont la chance d’être encore jeunes et vaillants, qu’ils ne mettent pas, commisération oblige, tout le monde dans le même sac. Qu’ils se disent qu’ils auront peut-être la chance de ne pas arriver jusqu’à l’âge des ‘parasites’, mais rien n’est sûr. L’ajout de Point.Com ? Le cautère sur une jambe de bois : c’est de la faute à machin, c’est de la faute à truc ! Chacun à son niveau se doit de supporter ses fonctions et les critiques. Quelque chose ne va pas au niveau de Saint-Marcel ? C’est de la faute à la mairie ! Cela ne va pas au niveau national ? C’est de la faute à Sarkozy ! C’est comme çà !
Au lieu d’avoir ce réflexe de dire que les habitants sont des râleurs invétérés, assumez le boulot pour lequel vous vous êtes portés volontaires en oubliant d’exhiber votre couronne d’épines. Basta !
Et que chacun de votre équipe reste à sa place. La culture peut très bien être féconde sans mettre la neige, sur le tapis.
Oui, dans le fond, tout cela n’est pas politiquement faux, mais Saint Marcel n’a pas que des manchots qui ont baillé des heures, les mains dans les poches, attendant que d’autres nettoient. “Peuple de manchots” : ce jugement lapidaire est français, nonobstant assurément excessif dans sa globalité.
Ceci est le côté avocat du diable.
Maintenant, si certains employés municipaux considèrent le Saint Marcellois Lambda comme ayant un poil dans la main, j'ai vu, dans la côte du Vallon, trois employés tassés, au chaud, dans la cabine de leur camion de nettoyage, passer à 1,5 mètre de détritus en les ignorant. Etait-ce des "jésuites" ? De la modération, que diable, de la modération.
Pierre, 71 ans, sa pelle à neige, et toutes ses dents.


LETTRE OUVERTE (extraits) Madame Brigitte Quillier adjointe au maire, et Monsieur le maire,
Vous avez trouvé dans une chute de neige un motif de plainte sur le comportement incivique et râleur de vos administrés. Des St Marcelois se sont réciproquement plaints de services de déneigement jugés insuffisants. Tout le monde se plaint, voilà donc un point commun partagé d’ailleurs par beaucoup d’autres « victimes » en France de ces chutes de neiges, (usagers du train, des avions, des routes, et même un ministre qui s’est plaint des services de météo-France !). (....) Les journalistes appellent ça « un marronnier », tous les ans à différentes époques usagers et pouvoirs publics ont ce type d’échanges. Conservez donc « au frais » cet d’article pour la prochaine chute de neige, vous gagnerez de précieuses minutes pour aider ceux de vos administrés qui à défaut d’être manchots sont vieux ou malades ou incapables de prendre le manche de leur pelle.....Voici une proposition pour que, comme le propose Brigitte Quiblier, « nous choisissions de réfléchir au rôle que nous voulons jouer dans notre commune » : Ouvrir des débats où élus et administrés se retrouvent pour élaborer les choix importants qui concernent notre commune, évitant qu’une dizaine d’élus omniscients qui se réunissent en commission, se croient en devoir de prendre seuls (en vertu des pouvoirs qui leur sont conférés !) les décisions qui concernent les 4990 autres St Marcelois.Bonne année à toutes et tous.
Plus sérieux, une autre proposition :
-A défaut de changer la mentalité ingrate des administrés râleurs, faire installer à la mairie un téléphone qui ne reçoive que les louanges.
Michel Penel
SAINT-MARCEL: VILLAGE DE MANCHOTS? SAINT-MARCEL: VILLAGE DE MANCHOTS? Reviewed by Coubert on mercredi, janvier 12, 2011 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.