Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

2è DÉBAT CITOYEN SUR L'INTERCOMMUNALITE: DU MONDE ET DES BONNES QUESTIONS


Le deuxième débat sur la mise en oeuvre des lois relatives à l'intercommunalité  que le groupe Agglo de Valence du CDRA VALDAC a organisé vendredi dernier à la Salle des fêtes de Beaumont les Valence a attiré plus d'une centaine de personnes, dont plusieurs saint-marcellois, élus et non élus. Introduit par Gilles Pradeau de l'ADELS, les deux élus invités, Philippe Dresin, adjoint romanais, président d'une Communauté de communes, et Philippe-Antoine Landel, conseiller municipal valentinois, vice-président de l'agglomération valentinoise et  également président du SCOT (schéma de cohérence territoriale) ont longuement  développé leurs arguments et propositions. Le premier est favorable dans l'ensemble au projet du Préfet d'une grande et grosse agglomération autour de l'axe Valence-Romans, et le second a défendu le schéma alternatif fédérant 3 entités: valentinoise, romanaise et tain-tournonaise. Tous les participants ont apprécié l'échange précis des points de vue, les informations et perceptions différentes. Mais les interventions du public ont montré combien face à toutes ces évolutions institutionnelles, le citoyen semble sans prise concrète alors qu'il y va de son quotidien.
Il n'est pas certain qu'au bout du compte la simplification administrative annoncée n’aboutisse à son contraire, une complexité accrue entre compétences, responsabilités, budgets des communes, des communautés-agglos, des départements, des régions, de l'Etat et de l'Union européenne. Quand à la place des citoyens, manifestement oubliée par la réforme en cours et le calendrier adopté, elle ne pourra se concrétiser que par leur seule volonté!

Entendu:
-"Ce n'est pas une question de démocratie, mais une question d'argent: qui va payer demain pour faire vivre le territoire? C'est le problème de fond." 
-"Il y a quelque chose qui déraille: les gens ne voient pas le lien entre commune et intercommunalité. Pour un problème de poubelles c'est toujours le maire qu'on va voir le samedi matin. Or la mairie a transféré la compétence à l'intercommunalité avec les moyens qui vont avec. Moi, président d'intercommunalité, les citoyens ne viennent jamais m'emm...."(Ph.D)
-"Jamais on ne vient discuter avec les citoyens des moyens transférés par la commune et des charges communales qui restent pourtant les mêmes" .
- "Sur les 59 communes qui ont voté sur le schéma du Préfet, 22 ont voté pour et 37 ont voté contre."
- "J'ai le sentiment qu'on ne sait pas où on va et pourquoi on y va. Je suis assez perplexe et inquiet. En tant que citoyen on ne sait pas rentrer dans des grands ensembles  comme ça et y participer. On vient bien les difficultés actuelles de l'Europe, qui sont graves. On a négligé les territoires naturels. On n'a pas à se laisser imposer les réformes comme ça, c'est trop grave...."
-"On voit que les intercommunalités fonctionnent dans l'entre-soi. Ce serait désolant qu'on ne se pose pas la question d'un nouveau mode de fonctionnement, plus ouvert sur les citoyens".
-"On dit que dans la commune il y a (davantage) de la démocratie, mais on sait aussi que même dans les petites communes on ne perçoit pas forcément la totalité des avis des concitoyens" (un élu). 
-" L'intérêt des gens par rapport aux réunions? Il y a un fort sentiment de dépossession: les gens savent que dans les lieux où ils sont invités on ne fera pas avancer les choses, ça se passe ailleurs. Si seuls les élus discutent des réformes nécessaires, les choses n'évolueront pas. Les grands débats actuels ne  prévoient pas d'autres participants que les élus. On les ménage quel que soit le niveau.Il faut changer les méthodes, pour sortir de la seule vision qu'ont les élus. Rien ne change alors que le changement est nécessaire." (GP)

2è DÉBAT CITOYEN SUR L'INTERCOMMUNALITE: DU MONDE ET DES BONNES QUESTIONS 2è DÉBAT CITOYEN SUR L'INTERCOMMUNALITE: DU MONDE ET DES BONNES QUESTIONS Reviewed by Coubert on jeudi, novembre 24, 2011 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.