Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

DEMAIN, NOUS SERONS ENSEMBLE: 208.000 HABITANTS DE 51 COMMUNES

Ce qui suit est un peu compliqué, mais nous concerne tous!
Valence Agglomération (VASRA), dont Saint-Marcel-lès-Valence fait partie avec 10 autres communes, est appelée à se fondre dans une nouvelle "grosse" intercommunalité. Débattu depuis  avril dernier, le projet de fusion de Valence Agglo avec la Communauté de Communes du Pays de Romans et celle de Bourg de Péage, avec 4 communes en plus: Etoile, Beauvallon, Ourches et Montéléger, va se mettre en place dans les mois à venir,  et au plus tard le 1er janvier 2014. C'est ce qu'ont entériné hier, sous l'autorité du Préfet de la Drôme, les membres de la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI): 31 pour, 5 contre et 4 abstentions. On sait que la majorité des conseils communaux des communes visées s'était prononcée contre, mais le quorum requis, représenté dans la CDCI l'a emporté.
Aujourd'hui, on ne sait pas grand chose du projet de ce nouveau territoire. Compétences, ressources, manières de gouverner....Les années 2012-2013 traceront des orientations dés que le Préfet aura arrêté définitivement cette intercommunalité.
Et l'habitant de base là-dedans?
Aura-t-il à y gagner, à y perdre? On ne peut pas dire que l'agglomération VASRA actuelle, en marche depuis 2 ans, ait été un modèle de vie démocratique à suivre, de structure à l'écoute de la population ou de nouveaux services rendus aux saint-marcellois. Deux exemples en  témoignent,  les élus actuels n'ont guère brillé en ce sens:  celui de la  non desserte régulière de Saint-Marcel par les lignes Romans-Valence (Citéa par Valence Déplacements, structure co-pilotée par les élus de l'Agglo VASRA) et l'absence voulue de Conseil Local de Développement, structure légale qui associe les partenaires sociaux, économiques, sportifs, culturels au suivi des travaux  de l'agglomération.
(A lire dans les commentaires ci-dessous l'intervention d'Alain Panaye lors de la réunion publique tenue en mairie de Saint-Marcel-lès-Valence lundi 5 décembre dernier)
Si la question vous intéresse, n'hésitez pas à vous exprimer. Les pages de notre blog vous sont ouvertes.
Ci-joint: Plan du périmètre d'agglomération adopté le 5 décembre 2011, à partir du schéma d'avril 2011 dessiné par les services préfectoraux. Plan précis sur le site de la Préfecture de la Drôme.
DEMAIN, NOUS SERONS ENSEMBLE: 208.000 HABITANTS DE 51 COMMUNES DEMAIN, NOUS SERONS ENSEMBLE:  208.000 HABITANTS DE 51 COMMUNES Reviewed by Coubert on mardi, décembre 06, 2011 Rating: 5

2 commentaires:

Alain Panaye a dit…

Eléments de l'intervention d'Alain PANAYE à la réunion d'information organisée le 5 décembre 2011 par l'équipe municipale de St Marcel. Dominique Quet n'a pu apporter de réponse à ces questions en précisant que lui et son équipe n'avaient pas été favorables au projet de "super agglo".
Précision: malgré la brûlante actualité (le préfet a décidé le jour même) et le déficit d'information des participants, le sujet n'avait pas été inscrit à l'ordre du jour.

L’ Intercommunalité? On peut être pour ou être contre, mais c’est trop tard n’est-ce pas, pour avoir des états d’âme, puisque le représentant de l’Etat (le Préfet) vient de décider pour nous.

Sur la forme:
La mise en place de l'intercommunalité se met en place à marche forcée:
- sans consultation, sans vote des habitants.
- Sans débat
La conséquence est que beaucoup d'habitants ignorent quels en sont les enjeux, l'impact sur leur cadre de vie quotidien, et sur l'aménagement de leur territoire.
Alors pourquoi cette extension? Où sont les promoteurs du projet, quels sont leurs arguments?
Pourquoi ne demande-t-on pas aux citoyens de voter comme cela a été fait dans certaines régions?
Le fonctionnement de l'intercommunalité:
- pas d'élection directe des délégués ni de l'exécutif
- l'exécutif est politiquement irresponsable.
En un mot, c'est la fin de la démocratie locale.

Sur le fond:
Le projet de création d'une communauté d'agglos (composée des agglos de Valence, Romans et Brg de Péage) pose beaucoup de questions. Avant même sa création aucune évaluation de Valence agglo n'a été réalisée:
- bilan économique
- qualité des services proposés aux habitants
- impact sur la fiscalité locale
Concrètement la future agglo devrait comprendre 208000 habitants de 53 communes, soit 45% de la population totale du département.
Son conseil sera composé d'un conseil des 107 délégués désignés par chaque conseil municipal. Le Bureau qui est l'exécutif comprendra un président, 15 vice-présidents et 53 maires des communes.
St Marcel aura droit à 2 délégués sur 107. Quel poids auront nos élus dans les décisions?
Exemple: demain si le bureau de l'agglo décide que le territoire de St Marcel est stratégiquement bien placé pour accueillir des zones industrielles, il lui suffira de l'inscrire dans le SCOT (Schéma de cohérence territoriale). Le PLU (Plan local d'urbanisme) de St Marcel devra obligatoirement prendre en compte cette orientation, quelle que soit l'opinion des élus et des habitants.
Aux prochaines élections municipales de 2014 nous serons invités à voter pour une équipe qui ne maîtrisera plus les grandes questions du développement et de l'aménagement de son territoire.
Alors, pourquoi voter…?

juju a dit…

le probléme de la situation actuelle c'est que les élus départementaux qui se disent officiellement contre la réforme territoriale,sont ceux qui ont pour la pluspart soutenu et accéléré ce projet ....se maintenir pour ne pas mourir

Fourni par Blogger.