Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

AU MENU DU CONSEIL MUNICIPAL: TRAITE DE L'ELYSEE, EMPREINTE ET ECONOMIES D'ENERGIE ET GENS DU VOYAGE

Jeudi dernier,  le conseil municipal a adopté plusieurs délibérations, certaines avaient trait aux travaux d'aménagement de l'avenue de Provence. Toutes les lignes aériennes (sauf les lignes Très Haute Tension) feront l'objet d'un enfouissement.
LE SOLAIRE: DES ECONOMIES?C'est à l'occasion de l'adoption d'un budget particulier (annexe) relatif à la production d'énergie électrique de la Halle des Sports que , au bout d'un an de fonctionnement, des chiffres ont été donnés provoquant des remarques critiques de l'opposition. En effet, sur une année,  on évalue à 80.600 KWh l'énergie produite par le  solaire de la toiture de la Halle, 27.000 KWh ont été auto consommées et 57.000 KWh revendus à EDF, à un prix très inférieur à ce qui avait été prévu à la conception (voir les débats du conseil municipal de l'époque).  La conclusion est qu'il faudrait plus consommer durant les périodes où l'on produit le plus (les mois d'été) alors qu'on consomme plus les mois où il fait froid! A ce moment là on est obligé d'acheter de l'électricité sur le réseau général d'EDF. Bref, les économies réalisées  sont moins intéressantes que prévu lors de 'investissement. En conclusion le maire ajoutait que  "l'empreinte énergétique sera de toutes manières plus faible".
RAPPROCHEMENT FRANCO-ALLEMAND:Avec 2 mois de  retard le conseil municipal a salué le cinquantenaire du 22 janvier 1963 d'amitié franco-allemande (Traité de l'Elysée) et par délibération a souhaité continuer l'action commune entre Saint-Marcel et Ingoldingen dans le cadre du jumelage, en demandant le maintien et le développement des dispositifs européens qui facilitent ces échanges.

A RECULONS? Une large discussion fut ensuite ouverte sur la question de l'implantation d'une aire d'accueil pour les gens du voyage. Depuis la loi Besson (31 mai 1990 revue en 2000), les communes de plus de 5.000 habitants sont tenues à cette obligation. Le préfet en décide mais sollicite l'avis des communes concernées. Aujourd'hui, Donzère, Saint Paul 3 Chateaux et Saint-Marcel ont franchi ce seuil démographique et ont deux années pour se conformer à la loi. En outre elles peuvent bénéficier d'une aide financière. Saint Marcel devra implanter 7 emplacements représentant 14 places. Selon le maire, cela représente une surface de 2.000 m².Cette aire peut être établie en zone d'urbanisme U, AU et, sous certaines conditions en zone N. Plusieurs conseillers municipaux sont intervenus pour demander pourquoi ceci ne rentrait pas dans les compétences de Valence Agglo et n'était pas  établi dans l'intercommunalité. D'autres demandaient si on ne pouvait profiter de l'aire existante à Bourg les Valence (entre A6 et N7), déjà conventionnée avec la ville de Chabeuil. Dominique Quet proposa au conseil de se prononcer sur une suggestion à faire au Préfet d'installer une aire pour personnes en voie de sédentarisation.
En réponse à l'avis demandé aux élus, le conseil vota unanimement l'abstention. Sur la proposition d'accueil de personnes en voie de sédentarisation: 13 pour, 3 contre et 5 abstentions.
 CIRCULATION PLUS FLUIDE: PRIERE D'ATTENDRE! Le conseil émit un vote favorable (sauf une voix contre) au renouvellement d'un  compromis de vente d'un terrain à la société GRC qui prévoyait d'implanter une très grande surface commerciale au Chantre, projet refusé au plan départemental et national.
 En réponse à une question de Christophe Crouzet,  le maire évoqua l'accès routier à la LACRA et le réaménagement de l'échangeur des Couleures. Selon ses informations,  pour le projet de pénétrante sur la LACRA vers Valence, "c'est cuit". L'Etat  a en effet, au terme d'études, estimé que le trafic à cet endroit présenterait un danger si on ouvrait cette voie d'accès. Sur le réaménagement des Couleures (voir la récente question du sénateur maire de Bourg les Valence et la réponse du ministre la semaine dernière), le Conseil Général de la Drôme a rappelé qu'il s'agissait d'un ouvrage de l'Etat et donc qu'il n'avait pas a à apporter de concours financier.
AU MENU DU CONSEIL MUNICIPAL: TRAITE DE L'ELYSEE, EMPREINTE ET ECONOMIES D'ENERGIE ET GENS DU VOYAGE AU MENU DU CONSEIL MUNICIPAL: TRAITE DE L'ELYSEE, EMPREINTE ET ECONOMIES D'ENERGIE ET GENS DU VOYAGE Reviewed by Coubert on dimanche, mars 24, 2013 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.