Le Blog des habitants de St Marcel lès Valence
et des territoires environnants

1917... c'était il y a cent ans ! (4/4 fin)


LA DROME ET SAINT-MARCEL, TERRE DE REFUGE


La solidarité s’organise, dès 1914, en faveur des populations du Nord de la France et des Belges.
De nombreuses associations, tout d’abord les associations de compatriotes, originaires du même département et agréées par l’État, se constituent pour leur venir en aide car ils manquent de tout : argent, vivres, vêtements, logement, travail.
Des associations philanthropiques ainsi que des associations étrangères ou des ambassades leur apportent aussi une aide.
Dans le but de permettre aux familles de se retrouver, les journaux diffusent des listes de réfugiés avec leur commune de résidence. Ci-contre, un extrait du Bulletin Meusien (édité à Paris) du 20 mai 1915, qui cite Mme Dupuis originaire de Billy-sous-Mangiennes comme résidant à Saint Marcel-lès-Valence.



Le rapatriement des civils sera règlementé par le deuxième accord de Berne, conclu par le gouvernement de la République française et le gouvernement impérial allemand. Il entrera en vigueur le 15 mai 1918.
Cet accord prévoit que les ressortissants d’un état, actuellement internés, ou remis en liberté après avoir été internés, quitteront le pays où ils ont été retenus.
Le retour des réfugiés dans les régions libérées, dès août 1918, est très encadré par les pouvoirs publics et soumis à des règles strictes. Il a lieu très progressivement jusqu’en 1920. Mais dès novembre 1918, le préfet demande aux maires d’indiquer les desiderata des Alsaciens-Lorrains concernant leur retour en Alsace-Lorraine : certains souhaitent partir, d’autres attendent la signature de la paix et d’autres préfèrent rester.
Le versement de l’allocation aux réfugiés est supprimé le 1er mai 1921.
Le Service central des réfugiés au Ministère de l’Intérieur est dissout à la fin de l’année 1922.
Listes par communes des réfugiés inhumés depuis le début des hostilités -1914-1920





DCD
Corps rapatriés

6 août 1920
Saint Marcel lès Valence
3
0
Le maire Bard



Noms
Prénoms
Date et lieu de naissance
Date du décès
Commune de résidence avant la guerre
Observations
Gillet
Frédéric
Né à Sorbey (Meuse) le 01 avril 1845
17 mars 1915
Grémilly (Meuse)

Dupuis
Léontine Ida
1er août 1890 à Billy les Mangiennes (Meuse)
10 octobre ?
Billy

Jacquemot
Louis Léon
Danmartin La Chaussée (Meurthe et Moselle)
30 septembre 1918
Abaucourt par Nomeny (Meurthe et Moselle)
Décédé à Bourg lès Valence inhumé à Saint Marcel



A noter que, sur les trois décès signalés et dont les corps ont été inhumés à Saint Marcel-lès-Valence à cette époque, aucun n’a été rapatrié dans sa région d’origine comme cela était possible.



Le rôle de l’état s’est accru pendant la guerre pour répondre rapidement aux problèmes posés par l’existence des réfugiés.
La direction du Contrôle et de la Comptabilité, au Ministère de l’Intérieur, a édicté des règles spéciales applicables aux réfugiés, tant en ce qui concerne les mesures d’assistance proprement dites, que les mesures administratives. Ces règles seront rassemblées dans un texte unique paru au J.O. du 17 février 1918 (Instructions portant fixation du régime des réfugiés).
Les réfugiés auront été constamment recensés, fichés, par le ministère de l’Intérieur et ils auront dû présenter de nombreux documents justifiant leur origine, leur résidence, leur travail, leurs déplacements.



Remarque : toutes les dates, tous les chiffres, tous les noms sont issus des recherches effectuées par Marie-José Rouffy aux Archives Départementales de la Drôme

Nous tenons à féliciter Marie-Jo Rouffy pour ce travail méticuleux preuve de sa passion pour l’Histoire en général et l’histoire de notre commune en particulier et à la remercier de nous le communiquer.
En conclusion, n’oublions pas que la guerre est encore un sujet actuel et que même si elle ne frappe pas notre territoire, elle fait encore rage dans certaines parties du monde. Aujourd’hui, où tout est globalisé, les réfugiés recherchent, bien au-delà des frontières de leurs pays, la sécurité à laquelle nous aspirons tous.
1917... c'était il y a cent ans ! (4/4 fin) 1917... c'était il y a cent ans ! (4/4 fin) Reviewed by Riette on mardi, novembre 21, 2017 Rating: 5

Aucun commentaire:

Pour publier votre commentaire:

Écrire le texte du commentaire
Dans la rubrique "Compte Google", cliquer sur "Nom/URL"
(ne pas utiliser les autres rubriques, votre commentaire ne serait pas lu).
Dans la case "Nom", saisir votre NOM ou votre PSEUDO (ne pas utiliser la case URL)
cliquer sur le bouton "Continuer"
Cliquer sur "Publier".
Merci. Votre commentaire sera publié après modération.

Fourni par Blogger.