Le Blog des habitants de Saint Marcel-lès-Valence
et des territoires environnants

RÉUNION PUBLIQUE ANNUELLE:DE LA MUNICIPALITÉ: PEU DE NOUVEAUTE

Lundi dernier une quarantaine de personnes sont venues, entourées par une une quinzaine de conseillers  municipaux venus nombreux. Pour cause de rétro-projection, les intervenants furent dans la pénombre durant toute la réunion.
Sur le projet d’aménagement de l’avenue de Provence, on a appris que les premiers appels aux entreprises venaient d’être lancés, que la première tranche de travaux irait de la rue des Ecoles jusqu’à la croisée de la rue des Monts du matin. La partie espaces verts de ce futur aménagement urbain n’a pas encore été traitée.  Certaines observations  de  la population ont été entendues, pour le stationnement aux  abords des feux face à l’esplanade des Micocouliers par exemple
Pour la première heure d'échange, comme il l'avait fait l'an passé en invitant une chargée de mission de Rovaltain, le maire avait convié la nouvelle directrice de l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) le Clos du Rousset dont la construction est terminée près du bois de Thodure. Longuement, Mme Pontello a présenté le groupe Résidalya, gestionnaire de cet établissement privé à caractère commercial, du groupe de la Financière Duval (Eric Duval en est président)qui  a pour valeurs "Humanité, Humilité et Hospitalité".  Maison de retraite ouverte sur l’extérieur et résidence de grand standing, la directrice a présenté le projet qui accueillera dés janvier 2013 les premières personnes, pour se remplir définitivement avant l’été.
Quatre vingt quatre résidents pourront y vivre dans cinq unités réparties en trois bâtiments disposant d’un étage chacun. Une cinquantaine de salariés y travailleront, les recrutements sont en cours. Répondant aux questions, Mme Pontello indiqua les tarifs qui seront proposés,  entre 2.350 € 2.450 €  de reste à charge pour les personnes (soit 78€/jour environ),  avec des formules adaptées aux attentes des résidents et des familles. Six places d’accueil temporaires, autant en accueil de jour et deux logements pour l’accueil de nuit. Sur la vingtaine de réservations déjà enregistrées, 30 % proviennent de la commune. L’adjoint en charge de l’urbanisme rappela l’engagement de la société Résidalya à restaurer le mur en galets anciens à l’identique, mur qui sépare le Clos du Rousset du bois communal de Thodure. Dans l'assistance, le coût annoncé a surpris plusieurs, au fait des tarifs pratiqués habituellement. Une personne fit remarquer le décalage, en hausse, par rapport aux chiffres donnés il y a deux ans au conseil municipal.
Le maire fit ensuite un tour assez complet du projet de grande communauté d’agglomération de 51 communes soumis à la délibération des conseils municipaux concernés. Sans préjuger du vote des élus saint marcellois le 13 décembre prochain, Dominique Quet rappela le vote négatif exprimé l’an passé, les tentatives de propositions alternatives, et la tendance qui se dessine pour répondre négativement aux  questions posées par le Préfet de la Drôme : quel périmètre, quel nom, quel siège pour cet ensemble possible de 215.000 habitants. Selon Dominique Quet, actuel vice-président de l’agglomération valentinoise et chargé des finances dans le conseil syndical de Rovaltain, les besoins de coopération existent bien en matière d’aménagement du territoire, de transports et de développement économique. De nombreuses questions du public ont porté  sur le « plus » apporté par ce regroupement, sur le bilan nécessaire du travail réalisé depuis trois ans par Valence Agglomération, sur les nouvelles compétences qui seront partagées ou sur la manière dont les habitants et leurs élus seront partie prenante de l’intercommunalité. L’assistance ne sembla pas particulièrement convaincue par les éclaircissements apportés par le maire, aucun autre élu municipal n'est intervenu.
La dernière partie de la réunion, la plus courte, a été  nourrie par des questions diverses, une parte de l'assistance avait déjà quitté la salle. Les interrogations ont porté sur l’insuffisance de logements sociaux disponibles à Saint-Marcel au regard de la loi et des pénalités que la commune devra payer en conséquence dés 2013. A partir d’incidents récents commis au cœur de la commune ( on apprendra par la suite que quelques minutes avant la réunion, le café tabac Le Bergerac, au centre du village, avait fait l'objet d'un braquage, de même que l'enseigne Babou 2 jours plus tard).), une personne questionna sur la durée mise par les gendarmes de Chabeuil pour intervenir rapidement et faire cesser les délits sans tarder. Il demandait si l’intervention des services de police valentinois ne serait pas plus rapide car plus proche. Le maire répondit qu’il existait un dispositif de connexion entre gendarmerie et police (PSIC) qui devait permettre d’accélérer les interventions en urgence. Manifestement cela n’a pas fonctionné en l’espèce. D’autre part le maire rappela les projets, avortés, d’installation d‘un poste de gendarmerie à Saint-Marcel il y a quelques années, assurant que dans le contexte financier actuel, les projets n’ont pas de chance d’aboutir. Un autre habitant des nouveaux immeubles de la rue de la Liberté demanda si la "privatisation" des emplacements de stationnement sur la voie publique était légale, rue Marcel Pagnol et allée Marius notamment, pour empécher que l’on s’y gare. Il lui fut répondu que, sauf si les voies sont privées et balisées comme telles à leurs entrées, toutes les autres voiries sont accessibles au public, l’adjoint à l’urbanisme pourra le vérifier.
En fin de séance, le maire souhaita à chacun une bonne fin d’année. 


RÉUNION PUBLIQUE ANNUELLE:DE LA MUNICIPALITÉ: PEU DE NOUVEAUTE RÉUNION  PUBLIQUE ANNUELLE:DE LA MUNICIPALITÉ: PEU DE NOUVEAUTE Reviewed by Coubert on vendredi, décembre 07, 2012 Rating: 5

5 commentaires:

Coubert a dit…

"Le conseil municipal du 8.07.2010 est invité à décider de la vente d’un terrain jouxtant le bois de Thodure à un promoteur qui souhaite y construire un Etablissement pour Personnes Agées et Dépendantes (EHPAD). Le terrain de 7.580 m² sera vendu à 80€ le m², soit 606.400€. Les travaux de construction pourraient débuter courant 2011 pour une ouverture un an après. Un échange de points de vue s’installe pour envisager d’inclure dans le projet de vente la préservation du mur ancien qui borde la parcelle d’un côté. Il est décidé de faire procéder à un état des lieux, à un inventaire des chênes verts à préserver, et à une évaluation des travaux de restructuration du mur. Le conseil décide de s’engager jusqu’à la promesse de vente, 3 conseillers s’abstiennent."

Coubert a dit…

" Le tarif sera pour les résidents de l'EHPAD: 56 € tarif jour pour une chambre individuelle en tarif social, et à 58,50€ hors tarif social.. Les chiffres ont été entérinés par la CROSSM.En dehors d'une augmentation d'indice ces tarifs ne peuvent être modifiés. Il n'y aura pas de surprise.Un ordre d'idée: sur Valence le prix de journée moyen est de l'ordre de 75 €...Le gestionnaire sera un médecin de Besançon."
(Vincent Bard lors de la présentation du projet à la réunion publique de bilan-projets de la municipalité- 07 Décembre 2010)

Un Saint Marcelois a dit…

Une fois de plus on voit le mode de gestion de la commune de la municipalité en place...
On annonce un projet, on étudie les coûts, les possibilités, tout cela à la va-vite !
Et une fois le projet fini, on se retrouve avec des surprises et des choses à repenser.
On peut prendre pour exemple le gymnase, construit et terminé (avec du retard pourtant!) avant même que les clubs sportifs soient crées...
Ici on annonce un coût de 56€/jour et on se retrouve avec un tarif à 78€ (soit quand même une belle augmentation d'environs 50%...)
Bravo...

Stéphanie LEROY, Adjointe au Maire a dit…

Et qui décide "un Saint marcellois" d'un prix à appliquer? La mairie ou les gens qui achètent ? Ben ceux qui achètent. La mairie n'a aucun pouvoir là dessus. Après recherche, oui, c'est bien ce qui avait été annoncé en mairie pour les prix. Les prix ont augmentés ? Oui, mais ce n'est pas la décision de la mairie. La mairie s'est très certainement faite "bernée", comme nous tous, sur ce qui est de l'annonce du prix journée. Ras le bol de lire des choses méchantes. Le mode de gestion de la commune n'a rien à voir là dedans ! C'est du grand n'importe quoi !

Stéphanie LEROY, Adjointe au Maire a dit…

Une dernière question : Vous êtes propriétaire de votre logement, vous souhaitez le louer. A votre avis, qui va décider du prix de la location ? La mairie ou vous même, le propriétaire ?

Fourni par Blogger.